thumbnail  Ammonites et autres spirales - Epipeltoceras bimammatum  morphe alpha thumbnail  Ammonites et autres spirales - Epipeltoceras bimammatum  morphe alpha thumbnail  Ammonites et autres spirales - Epipeltoceras bimammatum  morphe alpha

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Epipeltoceras bimammatum  morphe alpha

Epipeltoceras bimammatum (Quenstedt 1858) morphe alpha Bonnot al. 2009 (m)

Étage

Oxfordien (-154 à -146 millions d'années) supérieur

Localité

Vienne - France
Vienne

Dimensions

Diamètre = 5,6 cm (2.20")

Collection

Patrice Ferchaud

Commentaire

Epipeltoceras bimammatum est index de zone, de sous-zone et d’horizon dans l’Oxfordien supérieur.
C’est un Epipeltoceras de taille moyenne à grande, évolute, subserpenticône à subplatycône, caractérisé par des côtes simples, fortes, radiales à proverses, terminées par des tubercules externes mammiformes montant bien au dessus de la région ventrale, fréquemment dédoublés et pouvant être claviformes, par la présence de nodosités périombilicales et par une section légèrement trapézoïdale due à la morphologie et au rapprochement des tubercules externes. [Quereilhac 2000, Bonnot & al. 2009]

Le morphe alpha caractérise les tout premiers représentants d’E. bimammatum. Outre sa position stratigraphique à la base de la sous-zone, où il individualise un horizon en France (Poitou, Cher) et en Allemagne (Franconie), il se distingue de l’espèce nominale par plusieurs caractères : la rétroversion très fréquente des tubercules sur la région ventrale d’une partie au moins de la chambre d’habitation, l’absence de nodosités périombilicales, un stade adulte à côtes convexes/rétroverses plus long avant l’ouverture, une section intercostale différente, avec des tubercules non dédoublés. [Bonnot & al. 2009]

Classification

Genre :

Epipeltoceras Spath 1924

Oxfordien sup.
Genre microconque dimorphe des macroconques successifs Euaspidoceras et Clambites, au moins lors des deux premières sous-zones de la zone à Bimammatum. Il succède à Mirosphinctes, autre dimorphe microconque d’Euaspidoceras, la coupure correspondant au passage de la zone à Bifurcatus.
Espèces de petite taille, portant des apophyses. Ombilic très ouvert. Costulation faible à très forte. Côtes espacées et simples, droites à légérement arquées en arrière, laissant un passage ventral net en le bordant de surélévations plus ou moins importantes.

Sous-famille :

Euaspidoceratinae Spath 1931

Callovien sup. (sommet zone à athleta) à Kimméridgien.
Sous-famille d’origine téthysienne indo-malgache enracinée chez les Perisphinctidae.
Stade initial lisse. Tours internes perisphinctoïdes, à côtes ténues et formations paraboliques. Le tour externe des macroconques est convergent morphologiquement avec les Peltoceratinae (enroulement, section, double rangée de tubercules).Les microconques sont toujours beaucoup plus petits que ceux des Peltoceratinae.

Famille :

Aspidoceratidae Zittel 1895

Callovien supérieur à Tithonien.
Ensemble polyphylétique d’ammonites téthysiennes tuberculées.
Une ou deux rangées de tubercules noduleux à épineux se développent sur le spire. Les sutures sont peu découpées, souvent simplifiées. Le dimorphisme sexuel, prononcé chez les Peltoceratinae et Euaspidoceratinae de part la taille et l’ornementation, paraît en revanche peu accusé chez les Aspidoceratinae, chez qui les macroconques et microconques ne possèdent même pas de péristome différencié. [d’après Hantzpergue 1987]

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2009. Bonnot, A., Marchand, D., Courville, P., Ferchaud, P., Quereilhac, P. & Boursicot, P.-Y.
Le genre Epipeltoceras (Ammonitina, Perisphinctaceae, Aspidoceratidae) sur le versant parisien du seuil du Poitou (France) : faunes ammonitiques, biostratigraphie et biozonation de la zone à Bimammatum pars (Oxfordien supérieur)
in Revue de Paléobiologie - Vol. 28, No 2 - Muséum d’Histoire Naturelle de la ville de Genève
p 385, 387, 388, 390-393, pl VIII, fig 19, 20, pl IX, fig 1-10 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT) morphe alpha nov.) - lien

2000. Gygi, R., A.
Integrated Stratigraphy of the Oxfordian and the Kimmeridgian (Late Jurassic) in northern Switzerland and adjacent southern Germany
in Memoirs of the Swiss Academy of Sciences - Vomume 104 - Birkhäuser - Basel, Boston, Berlin
p 101, pl 10, fig 4 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT 1858)), cf. pl 101, pl 10, fig 5 (=Epipeltoceras cf. bimammatum (QUENSTEDT 1858))

2000. Quereilhac, P.
...A propos de quelques ammonites récoltées dans l’Oxfordien du Poitou
Ph. Quereilhac, Poitiers
p 49, pl L, fig 1-5 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT 1858))

1997. Cariou, E., Enay, R., Atrops, F., Hantzpergue, P., Marchand, D. & Rioult, M.
Oxfordien
in Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen - Chap. 9 - ELF Exploitation Production
p 85 (=Epipeltoceras bimammatum (OPP.) (sic))

1995. Branger, P., Nicolleau, P. & Vadet, A.
Les Ammonites et les Oursins de l’Oxfordien du Poitou
Musées de la Ville de Niort et A.P.G.P. Poitou-Charentes-Vendée
p 41, pl 27, fig 3 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT). NB : morphe alpha)

1994. Schlegelmilch, R.
Die Ammoniten des Süddeutschen Malms
Gustav Fischer Verlag - Stuttgart - New York
p 68, taf 23, fig 10 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT 1858))

1988. Schairer, G.
Bemerkungen zum höheren Oxford (bifurcatus-/bimammatum- Zone; oberer Jura) von Sengenthal
in Mitt. Bayer. Staatsslg. Paläont. hist. Geol. - 28
p 44, taf 2, fig 8 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT, 1856/1857))

1980 (Édition 1). Fischer, J.-C.
Fossiles de France
Masson
p 198, pl 91, fig 3, 4 (=Epipeltoceras bimammatum QUENSTEDT)

1977. Ziegler, B.
The "White" (Upper) Jurassic in Souther Germany
in Stuttgarter Beiträge zur Naturkunde - Serie B - (Geologie und Paläontologie) - Nr. 26 - Staatliches Museum für Naturkunde, Stuttgart
pl 1, fig 6 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT))

1975. Pomerol, C.
Ere Mésozoïque
Doin
p 124, fig 6.19:7 (=Epipeltoceras)

1973. Rouire, J. & Rousset, C.
Guide géologique "Causses, Cévennes, Aubrac"
in Guides Géologiques Régionaux - Masson & Cie, éditeurs
pl VI, fig 24 (=Epipeltoceras bimammatum)

1962. Enay, R.
Contribution à l’étude paléontologique de l’Oxfordien supérieur de Trept (Isère)
in Travaux du Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - Nouvelle Série - No 8 - Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon
p 54, pl 4, fig 1 (=Epipeltoceras bimammatum (QUENSTEDT))

1886-1887. Quenstedt, F., A.
Die Ammoniten des Schwäbischen Jura - III. Band Der Weisse Jura
Schweizerbart’sche Verlagshandlung (E. Koch) - Stuttgart
p 881, tab 95, fig 1, 2, 9, 10 (=Ammonites bimammatus QUENSTEDT. NB : fig 1 est un morphe alpha), non fig 8 (=Epipeltoceras aff. berrense (FAVRE))

1875. Favre, E.
Description des fossiles du terrain jurassique de la Montagne des Voirons (Savoie)
in Mémoires de la Société Paléontologique Suisse - Vol. 2 - Société Paléontologique Suisse, Genève
p 29, pl II, fig 10 (=Ammonites bimammatus, QUENSTEDT) - lien

1858. Quenstedt, F., A.
Der Jura
Laupp
p 616, tab 76, fig 9 (=Ammonites bimammatus QUENSTEDT)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 11 avril 2019 - Fiche générée le 11 avril 2019 - 1ère publication le 11 avril 2019