thumbnail  Ammonites et autres spirales - Erymnoceras (Erymnoceras) baylei thumbnail  Ammonites et autres spirales - Erymnoceras (Erymnoceras) baylei thumbnail  Ammonites et autres spirales - Erymnoceras (Erymnoceras) baylei

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Erymnoceras (Erymnoceras) baylei

Erymnoceras (Erymnoceras) baylei Jeannet 1951 (m)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) moyen

Localité

Sarthe - France
Sarthe

Dimensions

Diamètre = 9,6 cm (3.78")

Commentaire

Erymnoceras bailey définit un horizon et une sous-zone à la base de la zone à Coronatum.
Jeannet a créé son espèce par rapport à l’individu figuré par Bayle (1878, pl LIV, fig 1), sous le nom Stephanoceras coronatum, décrit alors comme de forme plate, remarquable par la saille des tubercules des premiers tours. Jeannet remarque à juste titre que l’on ne sait pas ce que Bayle voulait dire par "forme plate" et qu’il ne précise en rien l’épaisseur. Heureusement, cet individu a été refiguré en vue ventrale par Cariou (1980). Jeannet avait raison en supposant que c’était une forme épaisse. Elle porte des côtes grossières, issues par deux, plus rarement par trois, des tubercules ombilicaux, qui sont saillants dans les tours internes, conformément à la description de Bayle. L’individu de Jeannet possède un ombilic plus étroit et une plus grande densité de tubercules que celui de Bayle. Selon Thierry & al. (in Fischer, 1994), le morphotype baylei - par rapport à coronatum - doit être réservé à des formes moins déprimées, plus évolutes et dont la section des tours s’élève plus précocement et plus fortement, avec un stade cratériforme plus réduit.

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Erymnoceras (Erymnoceras) baylei

Classification

Sous-genre :

Erymnoceras Hyatt 1900

Callovien moyen, zone à Coronatum.
Formes de grande taille aux tours internes ressemblant à ceux de Teloceras ou Tulites, le tour externe pouvant devenir lisse et contracté. [d’après Énay & Howarth 2019, modifié]

Genre :

Erymnoceras Hyatt 1900

Callovien moyen, zone à Coronatum.
Formes petites à grandes, incluant des formes microconques et des formes macroconques. Coronatiformes à rebord ombilical tuberculé. Costulation robuste bi- ou trifurquée. Tours adultes pouvant devenir lisses et contractés. Les formes rapportées au sous-genre Erymnocerites (Jeannet, 1951) se distinguent par des côtes secondaires plus nombreuses. Les Rollierites (Jeannet, 1951), plus évolutes et comprimées regroupent probablement certains microconques.

Famille :

Pachyceratidae Buckman 1918

Callovien moyen à Oxfordien moyen.
Dérivés supposés de Grossouvriinae tels que Subgrossouvria Spath (Callomon in Donovan & al. 1981, Énay & Howarth 2019).
La famille montre diverses morphologies, de cadicônes coronatiformes typiques à planulatiformes évolutes. [Énay & Howarth 2019]

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2014. Jaffré, R.
Fiches d’aide à la détermination des ammonites jurassiques et crétacées - tome II
Association Géologique Auboise
p 91 (=Erymnoceras coronatum (BRUGUIERE, 1789) variant baylei (JEANNET, 1951) microconque)

2004. Courville, P. & Crônier, C.
Le Callovien et l’Oxfordien à Latrecey-Ormoy-sur-Aube (Haute-Marne). Enregistrements sédimentaire, paléontologique et biostratigraphique
in Bulletin de l’Association Géologique Auboise - n° 24-25 - Association Géologique Auboise
pl 3, fig 2 (=Erymnoceras baylei (JEANNET), microconque adulte)

1994. Fischer, J.-C. (coord.) & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume I - Céphalopodes jurassiques
Masson
p 150, 151, pl 63, fig 3 (=Erymnoceras baylei JEANNET, 1951)

1985. Gill, G., A., Thierry, J. & Tintant, H.
Ammonites calloviennes du sud d’Israël : systématique, biostratigraphie et paléobiogéographie
in Géobios - n°18, fasc. 6 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 723, pl 1-3

1980. Cariou, E.
L’étage Callovien dans le Centre-Ouest de la France
Université de Poitiers
p 21, pl 2, fig 1 (=Erymnoceras (Erymnoceras) baylei JEAN. macroconque), fig 2 (=Erymnoceras (Erymnoceras) baylei JEAN. microconque)

1951. Jeannet, A.
Die Eisen- und Manganerze der Schweiz - Stratigraphie und Palaeontologie des oolithischen Eisenerzlagers von Herznach und seiner Umgebung
in Beiträge zur Geologie der Schweiz - Geotechnische Serie - XIII. Lieferung, 5. Band
p 118, pl 40, fig 3, 9 (=Erymnoceras baylei nov. sp.)

1878. Bayle, E.
Explication de la carte géologique de la France. Tome quatrième. Atlas, première partie : fossiles principaux des terrains
Imprimerie Nationale
pl LIV, fig 1 (non Stephanoceras coronatum BRUGUIÈRE, sp.) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 9 février 2021 - Fiche générée le 9 février 2021 - 1ère publication le 7 janvier 2021