thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cerealis thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cerealis thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cerealis

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cerealis

Subgrossouvria cerealis (Arkell 1958) (M)

Étage

Bathonien (-164 à -160 millions d'années) supérieur

Localité

Vendée - France
Vendee

Dimensions

D (cm)Diamètre (cm) h (%)Hauteur/Diamètre (%) o (%)Ombilic/Diamètre (%)
31
30 32 45
24,2 32 45

Commentaire

Espèce du Bathonien supérieur, sous-zone à Hannoveranus (Mangold & Rioult 1997), Blanazense (Dietze & al 2014), zone à Hodsoni (Zatoń 2010).
Espèce de grande taille. Coquille à ombilic étagé, plutôt évolute (d’après Galácz, qui figure une forme vraiment très évolute, elle fait transition entre les formes involutes comme S. longilobata (BUCKMAN) et les formes évolutes comme S. recuperoi (GEMMELLARO)). Section initialement arrondie, devenant assez élevée sur la chambre. À 20 mm, il y a environ 20 côtes primaires prorsiradiées par demi-tour, déjà sensiblement épaisses. Certaines sont simples, d’autres sont trifurquées. Jusqu’à 170 mm, elles deviennent de plus en plus fortes et espacées, la courbe de costulation étant rythmée par des constrictions. On compte 10 à 12 côtes primaires par demi-tour à ce diamètre. Puis les côtes ombilicales s’aplatissent lentement pour disparaître complètement entre 250 et 300 mm. Les côtes secondaires disparaissent plus tôt, de sorte que la moitié supérieure du flanc et le ventre sont complètement lisses à 230 mm. [d’après Hahn 1969]
À noter que Zatoń (2010) considère Loboplanulites (=Subgrossouvria) cerealiformis BESNOSOV 1993 comme un synonyme de Subgrossouvria cerealis, tandis que pour Mangold & al. (2012), c’est un synonyme de Wagnericeras kudernatschi (LISSAJOUS 1923). Toutes ces formes sont en effet morphologiquement très proches à taille équivalente. Néanmoins, S. cerealis atteint une très grande taille, Hahn citant un phragmocône de 360 mm, tandis que L. cerealiformis "dépasse" 200 mm d’après Besnosov et l’adulte de W. kudernatschi s’approche de 150 mm d’après Mangold & alii. Il est donc probable que... S. cerealis et W. kudernatschi ne soient pas synonymes.

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Subgrossouvria cardoti

Ressources

Holotype de Choffatia (Loboplanulites) cerealis ARKELL sur le site de GB3D Type Fossils. - lien

Classification

Genre :

Subgrossouvria Spath 1924

Bathonien moyen à Callovien supérieur.
Genre à l’origine macroconque. Certains microconques non rattachés à leur dimorphe macroconque sont rangés parmi les Grossouvria du groupe evexa-sulcifera.
Macroconque de taille moyenne à grande, à péristome simple. Section arrondie, déprimée ou réniforme. Tours internes et moyens très évolutes. Constrictions nettes. Côtes primaires serrées, dichotomes, d’abord fines et denses, puis fortes, pincées et espacées après une constriction. Côtes secondaires assez fortes, persistant jusqu’à l’ouverture ou disparaissant en fin de loge d’habitation. Sutures simples à éléments larges. Grand lobe suspensif. Petits microconques, à apophyses, constrictions sur le phragmocône, parabolae, côtes primaires radiales ou proverses, serrées et dichotomes sur le phragmocône, denses et non épaissies sur la loge d’habitation. Côtes secondaires rétroverses et délicates.

Sous-famille :

Grossouvriinae Spath 1931

Bathonien moyen à Callovien supérieur.
Dérivent probablement de formes voisines de Wagnericeras.
Pas de stade zigzag. Présence de parabolae discrètes et cantonnées sur les premiers tours des macroconques, elles sont mieux marquées chez les microconques. Différenciation précoce et parfois très marquée entre les côtes primaires et les côtes secondaires. Suture cloisonnaire simple. Selle latérale large, lobe latéral peu profond et symétrique, lobe suspensif toujours faiblement rétracté. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2012. Mangold, C., Martin, A. & Prieur, A.
Les Périsphinctidés du Bathonien moyen et supérieur du Mâconnais (Saône-et-Loire, France)
in Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon - No 169 - U.F.R. des Sciences de la Terre - Université Claude Bernard - Lyon I
p 50, 75, 76, 79, 82 (=Subgrossouvria cerealis (ARKELL)) - lien

2010. Zatoń, M.
Bajocian - Bathonian (Middle Jurassic) ammonites from the Polish Jura.
in Palaeontographica Abteilung A - Vol. 292, Issues 4-6 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 144, pl 8A, D, 9A, text-fig 9, 10P (=Choffatia cerealis ARKELL, 1958 [M]) - lien

2006. Neumann, A., Neumann, L. & Schultze, D.
Doggerfossilien der ICE-Trasse München-Nürnberg bei Kinding
in Natur und Mensch - Naturhistorische Gesellschaft Nürnberg
cf. abb 17 (=Choffatia (Choffatia) cf. cerealis ARKELL) - lien

1985. Schlegelmilch, R.
Die Ammoniten des Süddeutschen Dogger
Gustav Fischer Verlag - Stuttgart - New York
p 128, taf 49, fig 1 (=Choffatia (Choffatia) cerealis ARKELL 1959, holotype)

1983. Sandoval, J.
Bioestratigrafía y palentología (Stephanocerataceae y Perisphinctaceae) del Bajocense y Bathonense en las Cordilleras Béticas - Tesis
Granada : Universidad de Granada
p 523 (=Choffatia (Subgrossouvria) cerealis ARKELL, 1959) - lien

1980. Galácz, A.
Bajocian and Bathonian ammonites of Gyenespuszta, Bakony Mts, Hungary
in Geologica Hungarica - Fasc. 39 - Budapestini : Academia Scientarum Ungarica
?p 129, pl XXXVI, fig 1, text-fig 110 (?=Choffatia (Subgrossouvria) cerealis ARKELL, 1959)

1970. Mangold, C.
Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N°41 - Fascicule 2 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 159, text-fig 115, 116, pl 3, fig 9 (=Choffatia (Subgrossouvria) cerealis (ARKELL), 1959)

1969. Hahn, W.
Die Perisphinctidae STEINMANN (Ammonoidea) des Bathoniums (Brauner Jura ε) im südwestdeutschen Jura
in Jahresheft des Geologischen Landesamtes in Baden-Württemberg - Band 11 - Freiburg im Dreisgau
p 76, abb 10, taf 3, fig 3 (=Choffatia (Choffatia) cerealis ARKELL)

1964. Imlay, R., W.
Upper Jurassic Mollusks from Eastern Oregon and Western Idaho
in Geological Survey Professional Paper - 483-D - United States Department of the Interior
?cf. p D17, pl 3, fig 7-9 (?=Choffatia (Loboplanulites) cf. C. (L.) cerealis ARKELL) - lien

1958. Westermann, G.
Ammoniten-Fauna und Stratigraphie des Bathonien NW-Deutschlands
in Beihefte zum Geologischen Jahrbuch - Heft 32 - Geologischen Landesanstalten der Bundesrepublik Deutschland
p 84, taf 41, fig a, b, taf 43, fig 3 (=Choffatia (Choffatia) sp. a)

1951-1958. Arkell, W., J.
Monograph of the English Bathonian Ammonites
The Palaeontographical Society
partt VIII (1958) - p 219, text-fig 79, pl XXXI, fig 3-6 (=Choffatia (Loboplanulites) cerealis sp. nov.)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 5 mai 2020 - Fiche générée le 5 mai 2020 - 1ère publication le 3 mai 2020