thumbnail  Ammonites et autres spirales - Metagarantiana media thumbnail  Ammonites et autres spirales - Metagarantiana media thumbnail  Ammonites et autres spirales - Metagarantiana media

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Metagarantiana media

Metagarantiana media Fernández-López & Pavia 2016 (M)

Étage

Bajocien (-170 à -164 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France
Calvados

Dimensions

D (cm) h (%) e (%) o (%)
11,4 33 31,6 41,6
8,6 35 32,8 38,9

Commentaire

Spécimen très semblable à l’holotype, de même taille, dimensions relatives et courbe de costulation très proches.

L’espèce media apparaît comme la plus abondante du genre dans les zones à Tetragona et Acris.
C’est une Metagarantiana de taille moyenne, avec une forme macroconque autour de 100 mm atteignant 115 mm et une forme microconque au dessus de 30 mm pour ce qui est des adultes. Morphologie platycône à tour adulte légèrement comprimé (E/H=80-90%). L’espèce ressemble à Garantiana quenstedti WETZEL 1911, mais est moins platycône, moins comprimée et sa costulation est plus distante. [Fernández-López & Pavia 2016]

Classification

Genre :

Metagarantiana Fernández-López & Pavia 2016

Genre endémique à la Néotéthys occidentale, zone à Parkinsoni, sous-zones à Acris et Densicosta.
Garantaninae de taille petite à moyenne. Macroconque de 75 à 145 mm, à ouverture simple, microconque de 20 à 40 mm portant des apophyses jugales. La loge d’habitation occupe 180 à 280°. Chez l’adulte, c’est typiquement un peu plus d’un tour, et elle est sensiblement excentrique. La morphologie varie de planorbicônes modérément involutes à des platycônes modérément évolutes. L’enroulement est planulatiforme, plus involute dans les tours internes (O/D=30-45%) et devient plus évolute vers l’ouverture adulte. La section est subtrapézoïdale à subelliptique sur les tours moyens et adultes, à épaulements arrondis et épaisseur maximale en partie inférieure des flancs. Elle est déprimée dans les tours internes et plutôt planorbicône en apparence (E/D=25-55%) et devient plus comprimée vers les tours externes (E/H=85-120%). La costulation est légèrement sinueuse et tranchante, persistant durant toute l’ontogénèse. Les côtes primaires sont prorsiradiées, majoritairement bifurquées et les secondaires plus ou moins projetées, avec ou sans tubercules latéraux et ventraux. Le ventre porte une bande lisse ou un sillon qui interrompt la costulation sur le phragmocône, mais les côtes secondaires se mettent à traverser le ventre au voisinage du péristome adulte. La courbe de costulation est croissante à partir de moins de 20 mm, atteignant de 15 à 27 côtes primaires par demi-tour. Les sutures sont relativement complexes, mais légèrement simplifiées chez le microconque, avec un lobe latéral modérément étroit et profond, une selle latérale aussi large que le lobe latéral et un lobe U2 subparallèle ou oblique. [Fernández-López & Pavia 2016]

Sous-famille :

Garantianinae Wetzel 1937

Base du Bajocien supérieur à Bathonien supérieur.
Les formes primitives de Garantianinae sont très proches de Cadomites, ce qui induit une origine très probable chez les Stephanoceratinae.
Formes planulatiformes de taille moyenne, modérément évolutes, à costulation forte et tranchante interrompue sur le ventre par un sillon ou une bande lisse bordés par l’extrémité renforcée des côtes secondaires, parfois sous forme de véritables tubercules. Certains genres ont une rangée de tubercules latéraux au point de division des côtes, haut sur le flanc. Dimorphisme marqué : les macroconques sont fortement costulés jusqu’à l’ouverture, simple, et les côtes sont généralement projetées sur le ventre. Les microconques portent de larges apophyses spatulées. Certaines espèces sont très variables. [Howarth 2017]

Famille :

Stephanoceratidae Neumayr 1875

Dérivent , selon Westermann (1964) d’une espèce serpenticône d’Erycites de la zone à Murchisonae.

Super-famille :

Stephanoceratoidea Neumayr 1875

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2016. Fernández-López, S., R. & Pavia, G.
Paragarantiana and other new latest Bajocian garantianin lineage (Ammonoidea, Middle Jurassic): A case of proterogenesis and neoteny
in Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen - 282/3 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung
p 239, fig 14A-D, 15C-D, 17A-D, 18C-D (=Metagarantiana media nov. sp.) - lien

2002. Dietze, V., Schweigert, G., Callomon, J., H. & Gauthier, H.
Garantiana- und Frühe Parkinsoni-Zone (Ober-Bajocium, Mittlerer Jura) am Ipf (östliche Schwäbische Alb, SW-Deutschland) mit Bemerkungen zur Phylogenie der Ammonitengattung Garantiana Mascke, 1907
in Stuttgarter Beiträge zur Naturkunde - Serie B - (Geologie und Paläontologie) - N° 315 - Staatliches Museum für Naturkunde, Stuttgart
?taf 14, fig 2 (?non Garantiana quenstedti WETZEL var. coronata) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 15 octobre 2019 - Fiche générée le 15 octobre 2019 - 1ère publication le 14 octobre 2019