thumbnail  Ammonites et autres spirales - Euaspidoceras hirsutum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Euaspidoceras hirsutum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Euaspidoceras hirsutum

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Euaspidoceras hirsutum

Euaspidoceras hirsutum (Bayle 1878) (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France
Calvados

Dimensions

Diamètre = 14,7 cm (5.79")

Commentaire

Diamètre mesuré sur tubercules.

Espèce s’étendant du sommet de la zone à Poculum à la base de l’horizon à Lamberti.
Probablement issu d’Euaspidoceras raynaudi BONNOT, qui se distingue par un stade initial lisse plus long et une croissance en épaisseur plus faible.
Forme macroconque de taille moyenne (< 200 mm). Tours de spire juste en contact. Stage initial lisse très court et tubercules externes très précoces. Formations paraboliques discrètes. Les tubercules internes dérivent plus tardivement des parabolae ombilicales. Les tubercules externes deviennent très puissants et prennent une position pratiquement ventrale au fur et à mesure de l’ontogénèse. Microconque mal connu. [Bonnot 1995]

Classification

Genre :

Euaspidoceras Spath 1931

Callovien sup. à Oxfordien sup.
Macroconque évolute, fortement costulé, bituberculé, les tubercules internes sur les tours jeunes étant souvent falcoïdes. Section typiquement quadratique, déprimée à comprimée. Microconque très petit à côtes secondaires rursiradiées, noeuds paraboliques nombreux et péristome constricté portant des apophyses.

Sous-famille :

Euaspidoceratinae Spath 1931

Callovien sup. (sommet zone à athleta) à Kimméridgien.
Sous-famille d’origine téthysienne indo-malgache enracinée chez les Perisphinctidae.
Stade initial lisse. Tours internes perisphinctoïdes, à côtes ténues et formations paraboliques. Le tour externe des macroconques est convergent morphologiquement avec les Peltoceratinae (enroulement, section, double rangée de tubercules).Les microconques sont toujours beaucoup plus petits que ceux des Peltoceratinae.

Famille :

Aspidoceratidae Zittel 1895

Callovien supérieur à Tithonien.
Ensemble polyphylétique d’ammonites téthysiennes tuberculées.
Une ou deux rangées de tubercules noduleux à épineux se développent sur le spire. Les sutures sont peu découpées, souvent simplifiées. Le dimorphisme sexuel, prononcé chez les Peltoceratinae et Euaspidoceratinae de part la taille et l’ornementation, paraît en revanche peu accusé chez les Aspidoceratinae, chez qui les macroconques et microconques ne possèdent même pas de péristome différencié. [d’après Hantzpergue 1987]

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2014. Pellenard, P., Fortwengler, D., Marchand, D., Thierry, J., Bartolini, A., Boulila, S., Collin, P.-Y., Enay, R., Galbrun, B., Gardin, S., Huault, V., Huret, E., Martinez, M. & Château Smith, C.
Integrated stratigraphy of the Oxfordian global stratotype section and point (GSSP) candidate in the Subalpine Basin (SE France)
in Volumina Jurassica - Vol 12, No 1 - Institute of Geology, Faculty of Geology, Warsaw University
p 11 (=Euaspidoceras hirsutum (SAYLE (sic)) - lien

2013. Courville, P., Bonnot, A. & Raynaud, D.
Les ammonites, princesses de Villers-sur-Mer
in Fossiles - Hors-Série IV - Editions du Piat
p 41, pl 8A:3 (=E. hirsutum (BAYLE, 1878)) - lien

2009. Page, K., N., Mélendez, G. & Wright, J., K.
The ammonite faunas of the Callovian-Oxfordian boundary interval in Europe and their relevance to the establishment of an Oxfordian GSSP
in Volumina Jurassica - Vol. 7, No. 7 - Institute of Geology, Faculty of Geology, Warsaw University
p 92, 93 (=Euaspidoceras hirsutum (BAYLE)) - lien

2006. Topchishvili, M., Lominadze, T., Tsereteli, I., Todria, V. & Nadareishvili, G.
Stratigraphy of the Jurassic deposits of Georgia
in Proceedings of the Georgian Academy of Sciences - New series - Vol. 122 - A. Janelidze Geological Institute
pl 55, fig 8 (=Euaspidoceras hirsutum (BAYLE)) - lien

1995. Bonnot, A.
Les Aspidoceratidae en Europe occidentale au Callovien supérieur et à l’Oxfordien inférieur - Thèse de Doctorat en Paléontologie
URA CNRS Dijon
p 294, pl 9, fig 1-4 (=Euaspidoceras hirsutum (BAYLE) 1878)

1968. Miller, A.
Die Subfamilie Euaspidoceratinae Spath (Ammonoidea). Morphologie. Taxonomie. Stratigraphie. Phylogénie. (Dissertation)
Université de Tünbingen
non pl 7-8, fig 2 (non Clambites (Euaspidoceras) hirsutum (BAYLE) ; =Euaspidoceras raynaudi BONNOT)

1951. Jeannet, A.
Die Eisen- und Manganerze der Schweiz - Stratigraphie und Palaeontologie des oolithischen Eisenerzlagers von Herznach und seiner Umgebung
in Beiträge zur Geologie der Schweiz - Geotechnische Serie - XIII. Lieferung, 5. Band
pars. p 203, taf 93, fig 3, taf 94, fig 1 (=Euaspidoceras cf. hirsutum (BAYLE), non taf 89, fig 2 (? Peltoceratinae)

1933. Djanelidzé, A.
Matériaux pour la géologie du Radcha
in Bulletin de l’institut géologique de Géorgie - Vol. 1, fasc, 1 - Institut géologique de Géorgie
? p 69, pl I, fig 2 (?=Aspidoceras hirsutum BAYLE)

1931. Spath, L., F.
Revision of the Jurassic Cephalopod fauna of Kachh (Cutch). Part V.
in Memoirs of the Geological Survey of India - Vol. IX, Memoir No. 2 - Geological Survey of India, Calcutta
? p 597, pl CXVI, fig 6 (?=Euaspidoceras hirsutum (BAYLE))

1878. Bayle, E.
Explication de la carte géologique de la France. Tome quatrième. Atlas, première partie : fossiles principaux des terrains
Imprimerie Nationale
pl XLVIII, fig 1 (=Aspidoceras hirsutum BAYLE) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 14 août 2018 - Fiche générée le 28 août 2018 - 1ère publication le 3 août 2018