Ammonites et autres spirales - Gruneria cf. gabillyi   Ammonites et autres spirales - Gruneria cf. gabillyi  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Gruneria cf. gabillyi

Gruneria cf. gabillyi Elmi, Benshilli & Rulleau 1986

Étage

Toarcien (-184 à -175 millions d'années) supérieur

Localité

Deux-Sèvres - France

Dimensions

Diamètre = 6,8 cm (2.68 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu qui s’approche des descriptions de G. gabillyi, notamment par la présence de sillons péricarénaux jusqu’à un stade avancé. Par rapport à cette espèce, la selle latérale est ici divisée par un lobe accessoire plus profond et le diamètre est inférieur. Parmi les autres espèces bisulquées, il s’écarte de G. elmii par son absence de tuberculation. Il pourrait représenter un morphe mince de G. gaudryi, qui n’est connue que par des individus épais. Néanmoins, les caractéristiques de la ligne de suture l’en éloignent (Gabilly, 1975, p 179).

Espèce de la sous-zone à gruneri.
Gruneria de taille modeste (< 100 mm) de section subrectangulaire. Pour Rulleau (2001), elle n’a pas la section bisulquée de G. gaudryi ou de G. elmii. Pourtant, Gabilly (1975), décrivant le type, parle de carène siphonale ouverte bordée de sillons larges et très peu profonds au début du dernier tour qui deviennent des méplats sur la loge d’habitation. Elle est donc bisulquée jusqu’à un stade très avancé et cela la distingue de G. gruneri. Lobe ventral bifide, aussi long que le lobe latéral, large, terminé par quatre pointes disymétriques. Cloisons rapprochées.

Classification

Genre :

Gruneria Gabilly 1974

Toarcien sup. (sommet de la zone à dispansum)
Dérivent des Phlyseogrammoceras. Howarth (2013) en fait un synonyme, mais Gruneria se distingue au stade adulte par sa carène ouverte, sa costulation moins régulière, moins flexueuse, avec intercalaires et son absence de tuberculation en fin d’ontogénèse (Gabilly, 1975, Rulleau, 2001).
Formes de taille petite à moyenne, involutes et plus ou moins épaisses, à sutures cloisonnaires simplifiées. Carène élevée bordée de méplats ou sillons. Côtes aiguës, bien marquées, réunies par 2 à 4 près du rebord ombilical en un bourrelet formant parfois une côte primaire. Les Gruneria peuvent être facilement confondues avec les Merlaites ou Pseudomercaticeras téthysiens, cependant plus anciens. [Rulleau 2001]

Sous-famille :

Grammoceratinae Buckman 1905

Toarcien supérieur.
Sous-famille issue des Phymatoceratinae, largement dominante au Toarcien supérieur (95% des faunes d’ammonites) et regroupant des formes très diverses sans ligne morphologique générale mais dont les différentes lignées évolutives sont assez bien établies. "On assiste en fait à une évolution de type itératif dans laquelle les processus hétérochroniques sont le plus souvent complexes" [Rulleau]

Famille :

Hildoceratidae Hyatt 1867

Pliensbachien à Toarcien.
Ammonites à côtes plus ou moins flexueuses. Les sutures cloisonnaires sont relativement simples, sauf chez certaines formes très différenciées (Polyplectus). [Gabilly]

Super-famille :

Hildoceratoidea Hyatt 1867

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2011. Lacroix, P.
Les Hildoceratidae du Lias moyen et supérieur des domaines NW européen et téthysien - Une histoire de famille
Pierre Lacroix
p 315, pl 151

2001 (édition revue et complétée). Rulleau, L.
Les Grammoceratinae du Toarcien supérieur de la région lyonnaise
C.E. des ciments Lafarge
p 22, pl 33, 34

1976. Gabilly, J.
Évolution et systématique des Phymatoceratinae et des Grammoceratinae (Hildocerataceae Ammonitina) de la région de Thouars, stratotype du Toarcien
in Mémoire de la Société Géologique de France - Nouvelle série - Tome LIV - No 124 - Centre National de la Recherche Scientifique
p 177, pl XXXI (=Gruneria aff. bayani (Dumortier, 1874) ; non Crassiceras)

1973. Gabilly, J.
Le Toarcien du Poitou
Université de Poitiers
p 269, pl XLVI (=Gruneria aff. bayani (Dumortier, 1874); non Crassiceras)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 11 septembre 2013 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 01 août 2013