thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neaspidoceras spathi thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neaspidoceras spathi thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neaspidoceras spathi

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Neaspidoceras spathi

? Neaspidoceras spathi (Collignon 1959)

Étage

Oxfordien (-154 à -146 millions d'années) supérieur

Localité

Région Atsimo-Andrefana - Madagascar

Dimensions

Diamètre = 13,4 cm (5.28")

Commentaire

Topotype. Phragmocône montrant de faibles tubercules externes dans l’avant-dernier tour qui disparaissent ensuite. D’après la diagnose de l’espèce, ils sont susceptibles de revenir tardivement.

Tours de section carrée, flancs plats, région externe très large et faiblement convexe. Ornementation comportant une unique rangée de tubercules ombilicaux pointus, saillant obliquement à 45° au-dessus de la paroi ombilicale verticale. Ultérieurement, au delà de 160 mm, apparaît un tubercule externe très fort dirigé obliquement vers l’extérieur. Malgré la complexité des sutures, l’affectation au genre Neaspidoceras peut être discutée dans la mesure où les tubercules externes ne se renforcent que tardivement. L’affectation initiale au sous-genre Intranodites n’est pas non plus satisfaisante.

Classification

Genre :

Neaspidoceras Spath 1931

Oxfordien supérieur à (?) Kimméridgien inférieur.
Formes comprimées, plates, ayant l’aspect général d’Euaspidoceras, mais dont les tubercules externes sont plus proéminents que les internes, aussi bien chez le jeune que chez l’adulte, et dont la ligne de suture est plus complexe, à selles plus grêles, lobe latéral individualisé et lobes auxiliaires.

Sous-famille :

Euaspidoceratinae Spath 1931

Callovien sup. (sommet zone à athleta) à Kimméridgien.
Sous-famille d’origine téthysienne indo-malgache enracinée chez les Perisphinctidae.
Stade initial lisse. Tours internes perisphinctoïdes, à côtes ténues et formations paraboliques. Le tour externe des macroconques est convergent morphologiquement avec les Peltoceratinae (enroulement, section, double rangée de tubercules).Les microconques sont toujours beaucoup plus petits que ceux des Peltoceratinae.

Famille :

Aspidoceratidae Zittel 1895

Callovien supérieur à Tithonien.
Ensemble polyphylétique d’ammonites téthysiennes tuberculées.
Une ou deux rangées de tubercules noduleux à épineux se développent sur le spire. Les sutures sont peu découpées, souvent simplifiées. Le dimorphisme sexuel, prononcé chez les Peltoceratinae et Euaspidoceratinae de part la taille et l’ornementation, paraît en revanche peu accusé chez les Aspidoceratinae, chez qui les macroconques et microconques ne possèdent même pas de péristome différencié. [d’après Hantzpergue 1987]

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1959. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar - Fascicule IV - Argovien Rauracien
Service Géologique Tananarive
pl XCIV, XCV (=Aspidoceras (Intranodites) spathi nov. sp.)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 9 avril 2018 - Fiche générée le 21 avril 2018 - 1ère publication le 16 juin 2013