Ammonites et autres spirales - Spathites (Jeanrogericeras) obliquus   Ammonites et autres spirales - Spathites (Jeanrogericeras) obliquus  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Spathites (Jeanrogericeras) obliquus

Spathites (Jeanrogericeras) obliquus (Karrenberg 1935)

Étage

Turonien (-92 à -88 millions d'années) inférieur

Localité

Jbel Timetrout - Maroc

Dimensions

Diamètre = 8 cm (3.15 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Phragmocône involute (O/D=25% et H/D=44%) et très renflé (E/D=69%, E/H=156% hors tubercules et 174% sur tubercules), au delà même des S. (J.) combesi décrits par Kennedy (1994). Ces proportions le placent près du nuage de S. (J.) obliquus (KARRENBERG, 1935), une forme extrême liée à S. (J.) subconciliatus, dont il s’écarte seulement par un plus petit ombilic à diamètre équivalent. Son allure de Fagesia néoténique, c’est à dire Infabricaticeras Cobban, Hook & Kennedy, 1989, incite à chercher des affinités alternatives de ce côté.

S. (J.) obliquus n’est connu qu’en Espagne, dans les sous-zones à Malladae et Munieri.
C’est un Jeanrogericeras involute très déprimé, parfois avec un rapport E/H de 2, à ombilic étroit et profond à mur subvertical et bord arrondi. Contour coronatiforme. Tours internes ornés de plusieurs tubercules ombilicaux coniques, robustes et proéminents situés sur le rebord ombilical, où l’épaisseur est maximale. S’en élèvent des paires de côtes larges, rectilignes, prorsiradiées à rursiradiées, portant deux tubercules latéro-ventraux allongés et largement espacés. Avec l’ontogénèse, les côtes deviennent plus proéminentes, des intercalaires émergent et les rangées de tubercules externes s’écartent. Le dernier tour porte de sept à huit tubercules ombilicaux. [Barroso-Barcenilla 2007]

Fiches liées

 Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Spathites (Jeanrogericeras) gr. subconciliatus

Spathites (Jeanrogericeras) obliquus

Classification

Sous-genre :

Jeanrogericeras Wiedmann 1960

Turonien inf.
Chambre d’habitation ovale à déprimée-arrondie, lisse ou à côtes distantes persistantes

Genre :

Spathites Kummel & Decker 1954

Turonien inf. à sup.
Modérément à très involute. Epaisseur maximale des tours internes au niveau de l’épaulement ombilical. Flancs plats convergents vers un épaulement latéro-ventral aigu et un ventre plat. Des paires de côtes naissent de tubercules ombilicaux mousses. Elles sont basses, arrondies, distantes et portent 2 tubercules latéro-ventraux. L’interne est positionné sur l’angle ou à proximité. La loge d’habitation est lisse ou porte des côtes mousses. Les sutures sont simples à selles plus ou moins bifides.

Sous-famille :

Mammitinae Hyatt 1900

Cénomanien sup. à Coniacien.
Formes modérément à très involutes. Tours internes trapézoïdaux, à côtes plutôt éparses et bullae ou épines ombilicales, latéro-ventrales inférieures et supérieures. Ligne siphonale légèrement élevée, mais sans carène ou tubercules siphonaux. L’ornementation des tours externes se renforce ou, à l’inverse, peut disparaître. Sutures cloisonnaires simplifiées.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Berrocal-Casero, M., Barroso-Barcenilla, F., Callapez, P., García Joral, F. & Segura, M.
Bioestratigrafía de macrofósiles del Cenomaniense Superior-Turoniense Inferior en el área de Satamera y Riofrío del Llano (Guadalajara, España)
in Revista de la Sociedad Geológica de España - 26 (2) - Sociedad Geológica de España
cf. p 99, fig 8.4 (=Spathites (Jeanrocegriceras) cf. obliquus (KARRENBERG, 1935)) - lien

2007. Barroso-Barcenilla, F.
Revision and new data on the ammonite family Acanthoceratidae de GROSSOUVRE, 1894, from the Lower Turonian of the Iberian trough, Spain
in Palaeontographica Abteilung A - Band 280 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 137, fig 4A-F (=Spathites Jeanrogericeras) obliquus (KARRENBERG, 1935))

2004. Barcenilla, F., B.
Acanthoceratidae y zonación de ammonites del Cenomaniense superiory del Turoniense inferioren el área de Puentedey, Cuenca Vasco-Cantábrica, España
in Colloquios de Paleontologia - 54 - Departemento de Paleontologia
p 102, pl 3, fig 1 (=Spathites Jeanrogericeras) obliquus (KARRENBERG, 1935)) - lien

1989. Cobban, W., A., Hook, S., C. & Kennedy, W., J.
Upper Cretaceaous rocks and ammonite faunas of southwestern New Mexico
in Memoirs of the New Mexico Bureau of Mines and Mineral Resources - 45 - New Mexico Bureau of Mines and Mineral Resources
cf. p 51, fig 51, 53, 93J-O (cf. Infabricaticeras gen. nov.)

1979. Wiedmann, J., Floquet, M., Lamolda, M., A. & Schroeder, R.
Mid Cretaceous Events Iberian Field Conference 77 - Guide II Partie itinéraire géologique à travers le Crétacé moyen des chaînes vascogotiques et celtibériques (Espagne du nord)
in Cuadernos de Geologia Ibérica - Vol. 5 - Universidad Complutense, Madrid
cf. p 199, 208 (=Fallotites cf. F. obliquus (KARRENBERG)) - lien

1957. Barber, W.
Lower Turonian Ammonites from North-Eastern Nigeria
Geological Survey of Nigeria
p 33 (=Mammites subconciliatus (CHOFFAT) var. obliqua KARRENBERG (1935))

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 07 mars 2017 - Fiche générée le 07 mars 2017 - 1ère publication le 19 mai 2013