Ammonites et autres spirales - Pseudobarroisiceras (?) boreaui   Ammonites et autres spirales - Pseudobarroisiceras (?) boreaui  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pseudobarroisiceras (?) boreaui

Pseudobarroisiceras (?) boreaui (Grossouvre 1894)

Étage

Coniacien (-88 à -87 millions d'années) supérieur

Localité

Charente-Maritime - France

Dimensions

Diamètre = 7,1 cm (2.80 inches)

Collection

Hervé Châtelier, ex-collection F. Templeraud

Commentaire

Individu complet de la zone à margae.

Petite espèce involute, comprimée, à mur ombilical bas et arrondi, flancs subparallèles, ventre large à bord arrondis et carène forte continue bordée de fins sillons. Côtes primaires prorsiradiées issues, seules ou par paires, de bullae ombilicales et jusqu’à 3 intercalaires naissant de + en + haut sur le flanc. Les côtes sont droites puis falcoides sur le 1/2 flanc externe, se renforcent sur l’épaulement ventral avant de se projeter vers l’avant et de s’arrêter au bord du sillon. Sutures très simples.

Fiche liée

 Cliquez sur le tiroir pour l'ouvrir/fermer

Pseudobarroisiceras (?) boreaui

Classification

Genre :

Pseudobarroisiceras Shimizu 1932

Coniacien

Plutôt involute et comprimé, flanc plats, ventre fastigié et carène continue. Côtes flexueuses dans les tours internes, devenant plus raides sur les tours externes, naissant par 2 ou 3 de faibles tubercules ombilicaux. Présence d’intercalaires. Elles portent un tubercule latéro-ventral arrondi ou se renforcent simplement sur l’épaulement ventral. Elles disparaissent près de la carène.

Sous-famille :

Barroisiceratinae Basse 1947

Turonien sup. à Santonien sup.
Dérivent de Collignoniceratinae tardifs par disparition, à certains stades, du tubercule latéro-ventral interne et par la mointre densité costale. Très évolutes à très involutes. Comprimés à épais. Carène crénelée, rarement continue, pouvant s’atténuer et disparaître à maturité. Côtes fines à fortes issues de tubercules ombilicaux, formant des clavi latéro-ventraux avant de se projeter vers la carène. Un groupe présente des tubercules latéraux, l’autre pas.

Famille :

Collignoniceratidae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites.
Formes d’involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1995. Kennedy, W., J., Bilotte, M., & Melchior, P.
Ammonite faunas, biostratigraphy and sequence stratigraphy of the Coniacian-Santonian of the Corbières
Elf Aquitaine Production
p 415

1984. Kennedy, W., J.
Systematic palaeontology and stratigraphic distribution of the Ammonite faunas of the french Coniacian
in Special Papers in Palaeontology - Nb 31 - The Palaeontological Association
p 102, pl 21-22 - lien

1894. Grossouvre (de), A.
Recherches sur la Craie Supérieure
Imprimerie Nationale
pl VII (="Shlönbachia" boreaui) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 07 mai 2016 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 05 mai 2013