Ammonites et autres spirales - Collignoniceras cf. turoniense   Ammonites et autres spirales - Collignoniceras cf. turoniense  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Collignoniceras cf. turoniense

Collignoniceras cf. turoniense (Sornay 1951)

Étage

Turonien (-92 à -88 millions d'années) moyen

Localité

Indre-Et-Loire - France

Dimensions

Diamètre = 10,7 cm (4.21 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu de la zone à Romaniceras ornatissimum.

Collignoniceras turoniense est une espèce rare, de taille moyenne, involute, massive, dotée d’une ornementation grossière sur l’ensemble de la spire, et notamment des tubercules ombilicaux massifs et coniques d’où partent des côtes mousses terminées en clavi grossiers sur un rebord ventral anguleux délimitant une région ventrale fastigiée, subcarénée, portant des clavi siphonaux. Ils sont reliés par des côtes en boucles aux clavi latéro-ventraux.

Les individus du Tuffeau jaune de Châtellerault en diffèrent surtout par l’absence de côtes bouclées sur le ventre. Voir l’ensemble de la discussion ici.

Classification

Genre :

Collignoniceras Breistroffer 1947

Turonien.
Dérive de Cibolaites.
Tours initiaux comprimés. Tubercules siphonaux arrondis ou claviformes élevés, coïncidant avec les côtes et formant une carène crénelée. Côtes droites ou légèrement sinueuses. Tubercule ombilical faible. Tubercules latéro-ventraux interne et externe forts. Derniers tours pouvant devenir carrés en section, avec une corne latéro-ventrale disproportionnée allant parfois jusqu’à absorber le tubercule ombilical.

Sous-famille :

Collignoniceratinae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Coniacien supérieur.
Formes comprimées. Section des tours carrée à rectangulaire. Carène finement à grossièrement dentelée. Tubercules ombilicaux et latéro-ventraux internes et externes plus ou moins proéminents. Les ventro-latéraux interne et externe peuvent fusionner à l’âge adulte pour donner une grande corne. Chez certaines formes, l’ornementation s’affaiblit avec l’âge.

Famille :

Collignoniceratidae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites.
Formes d’involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1980. Kennedy, W., J., Wright, C., W. & Hancock, J., M.
Collignoniceratid ammonites from the Mid-Turonian of England and northern France
in Palaeontology - Vol. 23, part 3 - The Palaeontological Association
p 584, pl 71-72 - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 07 mai 2016 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 21 février 2013