Ammonites et autres spirales - Pseudoneoptychites aff.   Ammonites et autres spirales - Pseudoneoptychites aff.  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pseudoneoptychites aff.

Pseudoneoptychites aff. "intermedius" Renz 1982

Nom biologique

Pseudoneoptychites obscurus (Barber, 1957) sensu Courville 1993

Étage

Turonien (-92 à -88 millions d'années) inférieur

Localité

Jbel Timetrout - Maroc

Dimensions

Diamètre = 5,3 cm (2.09 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 2,9 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Phragmocône de la zone à Rollandi. Les formes du Turonien inférieur de la région de Goulmima sont encore cloisonnées à un diamètre où les formes vénézueliennes (Renz, 1982) ou nigérianes (Courville, 1993) sont adultes. Elles semblent affectées d’une hypermorphose. C’est pour celà que j’applique un "aff.". Je n’ai pas encore reconnu la forme adulte correspondante. Y’a-t-il convergence avec les Neoptychites str. s. ?

P. obscurus, au Venezuela comme au Maroc, cohabite avec Vascoceras venezolanum. Au Nigéria, elle reste rare et s’étend de l’horizon à gongilensis jusqu’à l’horizon à wallsi.
Espèce très polymorphe dont la variabilité porte essentiellement sur l’épaisseur de la coquille et la vigueur de l’ornementation, de manière classiquement correlée. P. obscurus entre dans le spectre des nombreuses formes vénézueliennes décrites par Renz (1982) sous différents noms d’espèces considérés comme des synonyme mineurs. [Courville, 1993]
Barber (1957) définit "Vascoceras" obscurum comme un "Vascoceras" à coquille involute comprimée, ventre déprimé dans les tours internes et côtes persistant sur le ventre jusqu’à un stade de croissance avancé.

Le variant intermedius est comprimé à épais, involute, de taille moyenne. Sa section est plus épaisse au niveau de bullae ombilicales. Les flancs convergent vers un ventre arrondi qui tend, sur l’holotype, à devenir quadratique à l’approche de la loge d’habitation adulte. La costulation est grossière, à peine prorsiradiée, irrégulière en lien avec la force variable des bullae ombilicales, d’où naissent des côtes grossières. Des côtes intermédiaires atuberculées naissent à des hauteurs variables. Toutes se renforcent en région ventrale, traversée radialement.

Fiches liées

 Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Pseudoneoptychites

Pseudoneoptychites

Pseudoneoptychites aff.

Classification

Genre :

Pseudoneoptychites Leanza 1967

Turonien inf.
Pseudoneoptychites est un genre phylétiquement intermédiaire entre Vascoceras et Neoptychites. La mise en synonymie avec Neoptychites, due à Kennedy & Wright (1979), masque leur originalité.
De taille modeste, elles évoquent Neoptychites par l’aspect des flancs, les sutures et l’ombilic punctiforme. Par leur ornementation, elles demeurent proches de Vascoceras. La diagnose originale en est : "Vascoceratidae à coquille comprimé, ombilic étroit, tubercules péri-ombilicaux présents. De ceux-ci partent une ou deux costules rectilignes passant la région ventrale. Cloison similaire à celle de Nigericeras" [d’après Courville, 1993]. Au Venezuela, elles occupent une position stratigraphique qui précède les Neoptychites.

Sous-famille :

Vascoceratinae Douvillé 1912

Cénomanien sup. à Turonien sup.
Sous-famille polyphylétique. Les Vascoceratinae comprimés ("Vascoceras" cauvini) dérivent des Nigericeras issus des Pseudocalycoceras. Les Vascoceratinae gibbeux (Vascoceras ss.) s’enracinent chez les Euomphaloceras atlantiques (Courville, 1993).

Famille :

Vascoceratidae Spath 1925

Cénomanien sup. à Turonien sup.
Lisses ou munis de tubercules ombilicaux et latéro-ventraux clairsemés et émoussés ou de côtes grossières. La section du tour et l’involution sont très variables, même entre individus d’une même espèce. Les Vascoceratidae sont typiquement téthysiens.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1996. Wright, C., W., Callomon, J., H. & Howarth, M., K.
Treatise on Invertebrate Paleontology - Part L : Mollusca 4 Revised - Volume 4 : Cretaceous Ammonoidea
Roger L. Kaesler - Geological Society of America
p 176, pl 136 (=Neoptychites andinus (Leanza))

1993. Courville, P.
Les formations marines et les faunes d’ammonites cénomaniennes et turoniennes (Crétacé supérieur) dans le fossé de la Bénoué (Nigéria) - Thèse de doctorat en Géologie
Universités de Dijon, Lyon I, Aix-Marseille I, Toulouse III
p 209, pl 7, 13 (=Pseudoneoptychites obscurum (Barber)) - lien

1992. Courville, P.
Les Vascoceratinae et les Pseudotissotiinae (Ammonitina) d’Ashaka (NE Nigéria) : relations avec leur environnement biosédimentaire
Elf Aquitaine Production, F-31360 Boussens
pl 10, fig 2-3 (=Vascoceras sp. aff. obscurum (Barber))

1989. Meister, C.
Les ammonites du Crétacé supérieur d’Ashaka, Nigéria : analyses taxonomique, ontogénétique, biostratigraphique et évolutive
in Bulletin des Centres de Recherche Exploration-Production ELF-Aquitaine - suppl. 13 - ELF Exploration-Production
p 28, pl 12 (=Vascoceras obscurum Barber, 1957)

1982. Renz, O.
The Cretaceous Ammonites of Venezuela
Birkhäuser Verlag Basel
p 85, pl 26 fig 1, 2, 3 (=P. venezolanus n. sp.), p 86, pl 26, fig 4-6 (=P. intermedius n. sp.), p 86, pl 26, fig 7, 13 (=P. difficilis Leanza), pl 26, fig 8-12 (=P. andinus Leanza), pl 26, fig 14 (=P. sp. indet)

1957. Barber, W.
Lower Turonian Ammonites from North-Eastern Nigeria
Geological Survey of Nigeria
p 19, pl 6, 27 (=Vascoceras obscurum sp. nov.)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 14 février 2017 - Fiche générée le 14 février 2017 - 1ère publication le 10 juin 2011