Ammonites et autres spirales - Stoliczkaiella (Lamnayella) tetragona   Ammonites et autres spirales - Stoliczkaiella (Lamnayella) tetragona  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Stoliczkaiella (Lamnayella) tetragona

Stoliczkaiella (Lamnayella) tetragona (Neumayr 1875)

Étage

Albien (-108 à -96 millions d'années) supérieur

Localité

Alpes-Maritimes - France

Dimensions

Diamètre = 6,8 cm (2.68 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu subadulte à adulte. Sommet de la zone à dispar.
Merci à Jérôme Plicot.

S. (L.) tetragona occupe la zone à Arrhaphoceras (Praeschloenbachia) briacensis (selon la zonation du "Vraconnien" proposée par Amédro, 2008) au sommet de l’Albien supérieur. Elle n’est connue que dans le sud-est de la France, en Inde et au Japon.
Juvénile involute, à section quadrangulaire élevée, ventre plat, lisse, à tubercules latéro-ventraux nets, flancs plats à renflés, ornés de côtes proverses, flexueuses et distantes. Puis le ventre s’arrondit, les tubercules latéro-ventraux disparaissent et les côtes traversent le ventre. L’ombilic s’ouvre et se creuse. Les côtes principales, prorsiradiés sur le mur ombilical, sont fortes sur le tiers interne, puis incurvés en arrière avec tendance à la bifurcation. Les intercalaires débutent vers la mi-flanc. Au stade adulte, les bullae rallient le mur ombilical, les côtes, plus radiales, saillantes sur le ventre, s’espacent. La loge d’habitation adulte est ornée de côtes principales et intercalaires très grossières et distantes.

Classification

Sous-genre :

Lamnayella Wright & Kennedy 1978

Albien sup. à Cénomanien inf.
Taille moyenne (adulte à 60 mm). Ventre plat à tectiforme faiblement trituberculé chez le jeune, arrondi chez l’adulte. De faibles bullae ombilicales donnent naissance à des côtes simples, rarement bifurquées, fortes, étroites, hautes, distantes, légèrement flexueuses et prorsiradiées. Une à trois côtes secondaires plus courtes s’intercalent aux stades jeune et moyen. Sur la loge d’habitation adulte, la plupart des côtes sont longues, fortes et distantes. Les sutures sont modérément découpées, à éléments arrondis et longs.

Genre :

Stoliczkaiella Cooper 2012

Albien sup. à Cénomanien inf.
Stoliczkaiella Cooper, 2012, remplace Stoliczkaia Neumayr, 1875, qui est un homonyme primaire mineur de Stoliczkaia Jerdon, 1870, un serpent Colubridae.
Plutôt involute. Déroulement de la loge d’habitation adulte. Tours hauts, comprimés à subquadratiques. Côtes primaires droites à peu incurvées, arrondies. Intercalaires ou divisions nombreuses. Initialement fines, les côt es de certaines espèces grossissent subitement avec l’âge, puis s’estompent (?M) ou persistent (?m). Ventre du jeune plat, fastigié ou arrondi, avec 1 à 3 tubercules qui s’effacent ensuite alors que les côtes s’épaississent à la traversée du ventre.

Sous-famille :

Stoliczkaiellinae Cooper 2012

Albien sup. à Cénomanien inf.
Stoliczkaiellinae Cooper, 2012, remplace Stocliczkaiinae Breistroffer, 1953, Stoliczkaia Neumayr, 1875, étant un homonyme primaire mineur de Stoliczkaia Jerdon, 1870, un serpent Colubridae.
Convaincu par Latil (1994), je place ce taxon parmi les Acanthoceratidae, dont il constitue le tronc ancestral commun, plutôt que les Lyelliceratidae, avec qui il ne partage que quelques caractères de tuberculation et suturaux, tout en étant séparé des Lyelliceratinae par un sous-étage. La lignée Stoliczkaiellinae-Mantelliceratinae est même peut-être anagénétique. Les formes initiales à sutures très découpées suggèrent une origine chez les Desmoceratoidea.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Kennedy, W., J. & Klinger, H., C.
Cretaceous faunas from Zululand and Natal, South Africa. The ammonite Subfamily Stoliczkaiinae Breistroffer, 1953
in African Natural History - Vol. 9 - Iziko Museums, Cape Town
p 6, fig 7JP, 12AN, 13, 14DF, 15AC, H, 16G, H (=Stoliczkaia (Lamanayella) tetragona) - lien

2012. Cooper, M., R.
New names for Late Jurassic-Cretaceous ammonites
in Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen - 266/2 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung
p 185 - lien

2008. Amédro, F.
Support for a Vraconnian Stage between the Albian sensu stricto and the Cenomanian (Cretaceous System)
in Carnets de Géologie / Notebooks on Geology - Memoir 2008/02
p 2, 3, 8, 10, 54 (Stoliczkaia (Laymnayella) tetragona NEUMAYR) - lien

1994. Kennedy, W., J. & Delamette, M.
Lyelliceratidae and Flickiidae (Ammonoidea) from the Upper Albian of the Helvetic Shelf (Western Alps, France and Switzerland)
in Journal of Paleontology - 68 (6) - Paleontological Society
p 1276, fig 6, 11 (=Stoliczkaia (Lamnayella) tetragona Neumayr, 1875)

1994. Latil, J.-L.
The Dispar Zone in South-East France and comments about the biozonation of Albian in the tethyan realm: biostratigraphy and paleontology (Ammonites)
in Géologie Alpine - Mémoire H.S. n°20 - Lower Cretaceous cephalopod biostratigraphy of the Western Tethys: recent developments, regional synthesis and outstanding problems - Lab. de Géologie - Université Grenoble I
pl 12-14 (=Stoliczkaia tetragona Neumayr, 1875)

1988. Delanoy, G. & Latil, J.-L.
Découverte d’un nouveau gisement albien dans les environs de Drap (Alpes-Maritimes, France) et description d’une riche ammonitofaune d’âge albien terminal
in Géobios - No 21, fasc. 6 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 756, pl 3-5 (=Stoliczkaia (Lamnayella) tetragona Neumayr, 1875)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 29 décembre 2015 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 01 novembre 2010