Ammonites et autres spirales - Parkinsonia (P.) eimensis var. rectangularis   Ammonites et autres spirales - Parkinsonia (P.) eimensis var. rectangularis    

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Parkinsonia (P.) eimensis var. rectangularis

Parkinsonia (P.) eimensis Wetzel 1911 var. rectangularis Wetzel 1937

Étage

Bajocien (-170 à -164 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France

Dimensions

Diamètre = 17,5 cm (6.89 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 4,7 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Pour cet individu, en tout point conforme au figuré de Wetzel (1937, pl. XIV, fig. 1), si ce n’est sa plus grande taille (175 mm contre 132), j’utilise une dénomination typologique. Je ne trouve pas de synonymie ou référence récente à P. eimensis Wetzel (non Wermbter 1891, non Buckman 1928), ni à ses variants.
A noter, après démaquillage, que la costulation ventrale de ce fâcheux achat sur internet est massiveement rafistolée (selon le vendeur, je serais un collectionneur non avisé et aigri).
Horizon à dorsetensis probable.

Nicolesco (1927) décrit cette forme en tant que P. neuffensis (Oppel), désignant à tort comme type l’Ammonites neuffensis Schloenbach, figurée et renommée Durotrigensia eimensis Wetzel par Buckman (1928), mais considérée par Parsons (200x) comme appartenant à une autre espèce. Quant à Wetzel, il note bien en 1937 les affinités entre sa forme et neuffensis sensu Nicolesco, distincte de neuffensis (Oppel) qui, bien que définie sur des fragments, semble beaucoup plus épaisse, à tours moins élevés et costulation moins dense.

Le variant rectangularis est défini sur un phragmocône de Sully (Calvados), à section rectangulaire arrondie, alors que l’espèce nominale est à flancs convergents. Par ailleurs, sa costulation est plus raide et plus dense.

Classification

Sous-genre :

Parkinsonia Bayle 1878

Bajocien sup. à Bathonien inf.
Comprimé, côtes fortes, tranchantes, bifurquées, persistant jusqu’au stade adulte complet. Petits tubercules latéraux éventuels.

Genre :

Parkinsonia Bayle 1878

Famille :

Parkinsoniidae Buckman 1920

Bajocien sup. à Bathonien sup. (et même Callovien moy. avec les Parapatoceras).
Costulation tranchante interrompue sur le ventre par une bande ou un sillon lisse. Des tubercules se développent usuellement au point de bifurcation. Sutures relativement simples, au lobe suspensif peu rétracté.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2011. Rulleau, L.
Les ammonites du Bajocien en France et dans le monde. Inventaire des genres et des espèces.
Louis Rulleau et Section Géologie et Paléontologie du Comité d’Entreprise Lafarge Ciments
p 93, pl 74

2004. Parsons, C.
A standard zonal scheme for the Bajocian stage
p 16 (citation de Parkinsonia (P.) eimensis Buckman non Wetzel)

1937. Wetzel, W.
Studien zur Paläontologie des Nordwesteuropäischen Bathonien
in Palaeontographica Abteilung A - Bd. LXXXVII - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 124, pl XIII (P. eimensis var. tenera nov. var.), p 124, pl XIV (P. eimensis var. rectangularis nov. var.)

1927-1930. Buckman, S., S.
Type Ammonites - VII
Wheldon & Wesley, Ltd., London
Part LXVIII (1928) - non pl DCCLXVIII (non Durotrigensia eimensis Wetzel; =Parkinsonia eimensis Buckman non Wetzel)

1927. Nicolesco, C.P.
Étude monographique du genre Parkinsonia
Société Géologique de France
p 50, pl XIV-XV (?pars.; =Parkinsonia neuffensis sensu Nicolesco)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 17 mars 2017 - Fiche générée le 17 mars 2017 - 1ère publication le 02 février 2010