Ammonites et autres spirales - Paralcidia couffoni (M)   Ammonites et autres spirales - Paralcidia couffoni (M)  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Paralcidia couffoni (M)

Paralcidia couffoni Gérard & Contaud 1936 (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Maine-Et-Loire - France

Dimensions

Diamètre = 7,4 cm (2.91 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 2,1 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu complet à ornementation peu marquée. Horizon à collotiformis.

Macroconque de taille moyenne (~80 mm). Ombilic très étroit. Section du phragmocône ogivale à ventre étroit arrondi portant une carène aiguë lorsque la coquille est conservée. Les côtes primaires sont peu marquées et proverses. Les côtes secondaires, plus nombreuses, naissent à mi-flanc au niveau d’un sillon spiral, elles sont d’abord rétroverses, puis proverses à l’approche du ventre. Sur la fin de la loge d’habitation adulte, le ventre s’élargit et devient presque plat, l’ornementation se réduit à quelques côtes externes en forme de croissant. Le péristome est sigmoïde. [d’après Bonnot & al. 1999]

Classification

Genre :

Paralcidia Spath 1928

Bathonien moy. à Callovien sup.
Formes lisses ou portant de faibles côtes primaires distantes et des secondaires chez certaines espèces. Mur ombilical en pente douce. Ventre fastigié, ou manifestant une tendance tricarénée légère, et devenant arrondi sur la loge d’habitation.

Sous-famille :

Oppeliinae Douvillé 1890

Bajocien inf. à Callovien sup.
Adultes oxycônes. Tours internes généralement carénés. Tours externes à ventre tranchant ou émoussé. Flancs lisses ou ornés de côtes falcoïdes à falciformes, faiblissant sur le tour externe. Présence fréquente d’un sillon latéral spiral ou d’une bande lisse. Sutures complexes, formées d’une longue gradation homogène de lobes et selles finement ciselés.

Famille :

Oppeliidae Douvillé 1890

Bajocien inf. à Hauterivien.
Comprimés à oxycônes. Involutes. Fort dimorphisme sexuel. Macroconques à côtes primaires distantes, falcoïdes à falciformes, puis devenant lisses. Ouverture simple. Sutures denses et complexes (sauf chez les Clydoniceratinae), à lobes profondément incisés, décroissant linéairement en taille du ventre au dos. Microconques à apophyses très développées.

Super-famille :

Haploceratoidea Zittel 1884

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1999. Bonnot, A., Marchand, D. & Neige, P.
Les Oppeliidae (Ammonitina) de l’horizon à Collotiformis (Callovien supérieur, zone à Athleta) de la région dijonnaise (Côte-d’Or, France)
in Annales Paléontologiques - 85, 4 - Elsevier SAS
p 243-246, pl I

1936. Gérard, Ch. & Contaut, H.
Les ammonites de la zone à Peltoceras athleta du centre-ouest de la France - Mémoires de la Société Géologique de France - no 20
Société Géologique de France
p 24, pl VIII

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 22 mars 2009 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 22 mars 2009