Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (P.) cf. circumperlata   Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (P.) cf. circumperlata  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (P.) cf. circumperlata

Pseudoschloenbachia (P.) cf. circumperlata Collignon 1969

Étage

Campanien (-83 à -72 millions d'années) inférieur

Localité

Région Menabe - Madagascar

Dimensions

Diamètre = 4,3 cm (1.69 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 1,4 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Petit exemplaire entièrement cloisonné. Pas très éloigné non plus de P. (P.) hoepeniformis Collignon, 1969.

Espèce de la base du Campanien inférieur sensu Collignon, niveau à Neogauthiericeras zafimahovai.
Forme à section trapézoïdale haute à ventre tectiforme. Mur ombilical vertical. Tubercules ombilicaux serrés, saillants, légèrement tordus à l’origine, allongés radialement. Ils donnent naissance à des côtes légèrement sigmoïdales, d’abord saillantes, puis affaiblies, formant des faisceaux. Toutes les branches sont terminées par un petit tubercule latéro-ventral pointu au delà duquel elles s’effilent en se projetant le long de la carène bordée par une bande lisse plus ou moins large très caractéristique.

Classification

Sous-genre :

Pseudoschloenbachia Spath 1921

Santonien moy. à Campanien inf.
Formes comprimées à carène élevée, finement ou grossièrement crénelée, parfois lisse sur les moules internes, généralement bien séparée de l’extrémité des côtes. Des tubercules ombilicaux, habituellement claviformes obliques, donnent naissance à 2 ou plusieurs côtes sinueuses à falcoïdes terminées en tubercules latéro-ventraux. Des constrictions peuvent exister. Certaines espèces sont presque lisses.

Genre :

Pseudoschloenbachia Spath 1921

Santonien inf. à Campanien inf.
Taille petite à moyenne. Enroulement plus ou moins évolute. Flancs typiquement parallèles et ventre tectiforme. Tubercules ombilicaux bien différenciés. Côtes sinueuses et divisées. Les formes les plus récentes développent des sections quadratiques, renflées, cordées ou lancéolées. Les côtes et tubercules peuvent se renforcer avec la croissance ou au contraire disparaître. Les côtes peuvent également se transformer brutalement en fines costules.

Famille :

Muniericeratidae Wright 1952

Turonien inférieur à Campanien inférieur.
Formes modérément involutes à section de tour plus ou moins fastigiée (ventre "en cime de sapin"). Les côtes sont généralement sinueuses avec une tendance à la tuberculation ombilicale et latéro-ventrale. Des tubercules latéraux peuvent aussi exister.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1981. Bilotte, M. & Collignon, M.
Biostratigraphie et paléontologie des ammonites du Sénonien inférieur de Rennes-les-bains - Sougraigne (Aude) [Zone sous-pyrénéenne orientale]
in Mémoire Maurice Collignon - Document des Laboratoires de Géologie de Lyon - Hors Série No 6 - U.F.R. des Sciences de la Terre - Université Claude Bernard - Lyon I
p 198

1969. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar (Ammonites) - Fascicule XV (Campanien inférieur)
Service Géologique Tananarive - Ministère de l’Industrie et des Mines - République Malagasy
p 78, pl DXLIV

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 28 février 2009 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 23 novembre 2008