Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Buehreriella) polymorpha   Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Buehreriella) polymorpha  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Buehreriella) polymorpha

Pseudoschloenbachia (Buehreriella) polymorpha Collignon 1969

Étage

Campanien (-83 à -72 millions d'années) inférieur

Localité

Région Menabe - Madagascar

Dimensions

Diamètre = 13,1 cm (5.16 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 3 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Exemplaire complet à l’exception d’un probable rostre ventral. On remarquera la présence de tubercules latéraux indépendants des costules (photo 2). Ils ne sont pas décrits chez cette espèce, mais Collignon les signale chez le sous-genre, ce qu’oublie de faire la révision du Moore.
Zone à Menabites boulei.

Collignon décrit ainsi les 4 stades du dernier tour :
côtes très fines, très isolées, issues chacune d’un tubercule ombilical distinct (les 5 premiers) et aboutissant à un petit tubercule externe bulliforme
côtes plates, très larges, issues des 2 tubercules ombilicaux suivants ; il n’y a plus de tubercule externe et les côtes se projettent le long de la carène en s’amenuisant
côtes plates, étroites, aussi larges que les intervalles
ornementation finale de côtes fines et serrées, de plus en plus jusqu’au péristome
Sutures à lobe latéral large terminé par une étoile de 5 branches divergentes.

Classification

Sous-genre :

Buehreriella Collignon 1969

Campanien inf.
Section elliptique comprimée à triangulaire. Fort à très forts tubercules ombilicaux d’où partent de larges plis. Dès un stade ontogénétique précoce, le test est couvert de fines costules falciformes.
NB : la révision de 1996 du Treatise de Moore par Wright & al. cite le sous genre Buehrierella alors que Collignon a bien créé Buehreriella.

Genre :

Pseudoschloenbachia Spath 1921

Santonien inf. à Campanien inf.
Taille petite à moyenne. Enroulement plus ou moins évolute. Flancs typiquement parallèles et ventre tectiforme. Tubercules ombilicaux bien différenciés. Côtes sinueuses et divisées. Les formes les plus récentes développent des sections quadratiques, renflées, cordées ou lancéolées. Les côtes et tubercules peuvent se renforcer avec la croissance ou au contraire disparaître. Les côtes peuvent également se transformer brutalement en fines costules.

Famille :

Muniericeratidae Wright 1952

Turonien inférieur à Campanien inférieur.
Formes modérément involutes à section de tour plus ou moins fastigiée (ventre "en cime de sapin"). Les côtes sont généralement sinueuses avec une tendance à la tuberculation ombilicale et latéro-ventrale. Des tubercules latéraux peuvent aussi exister.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1969. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar (Ammonites) - Fascicule XV (Campanien inférieur)
Service Géologique Tananarive - Ministère de l’Industrie et des Mines - République Malagasy
p 154, pl DLXXVI

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 06 septembre 2008 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 10 août 2008