thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neophlycticeras brottianum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neophlycticeras brottianum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Neophlycticeras brottianum

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Neophlycticeras brottianum

Neophlycticeras brottianum (Orbigny 1841)

Étage

Albien (-108 à -96 millions d'années) supérieur

Localité

Pas-De-Calais - France

Dimensions

Diamètre = 5,9 cm (2.32")
Epaisseur à l’ouverture = 2,3 cm (.91")

Commentaire

Neophlycticeras très variable, entre un morphe gracile comprimé et un morphe déprimé à ornementation vigoureuse, le caractère commun étant la présence de tubercules siphonaux claviformes à tous les stades. Espèce-type du genre, à répartition mondiale, connue de la sous-zone à cristatum à la sous-zone à varicosum, mais seulement dans la première dans le Boulonnais et en Champagne. Quant à l’holotype, Ammonites brottianus d’Orbigny, il provient de l’Ain.

Classification

Genre :

Neophlycticeras Spath 1922

Albien sup.
Genre cosmopolite très rare, premier représentant de la sous-famille. Origine mal établie, souche des Paradolphia Casey (?Forbesiceratidae), Protissotia Collignon et Stoliczkaia Neumayr.
Taille petite à moyenne. Involute à modérément involute. Comprimé à déprimé. Flanc plats à convexes. Côtes mousses opposées, plus ou moins bien marquées, droites à flexueuses. Tubercules ombilicaux et latéro-ventraux émoussés et plus ou moins marqués. Cette ornementation s’atténue au cours de l’ontogénèse. Ventre tectiforme portant des tubercules siphonaux arrondis à claviformes, pouvant se rejoindre pour former un carène ondulée. Sutures simples à très découpées.

Sous-famille :

Stoliczkaiinae Breistroffer 1983

Albien sup. à Cénomanien inf.
En 2012, Cooper propose de remplacer Stocliczkaiinae Breistroffer, 1953, par "Stoliczkaiellinae", car le genre Stoliczkaia Neumayr, 1875, serait un homonyme primaire mineur de "Stoliczkaia" Jerdon, 1870, un serpent Colubridae. En réalité, le serpent se nomme Stoliczkia. Le renommage de Cooper n’est donc pas valide.
Convaincu par Latil (1994), je place ce taxon parmi les Acanthoceratidae, dont il constitue le tronc ancestral commun, plutôt que les Lyelliceratidae, avec qui il ne partage que quelques caractères de tuberculation et suturaux, tout en étant séparé des Lyelliceratinae par un sous-étage. La lignée Stoliczkaiellinae-Mantelliceratinae est même peut-être anagénétique. Les formes initiales à sutures très découpées suggèrent une origine chez les Desmoceratoidea.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Albien inférieur à Maastrichtien.
Formes typiquement fortement costulées tendant à développer une tuberculation proéminente, mais incluant aussi une large variété d’autre types.

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Kennedy, W., J. & Klinger, H., C.
Cretaceous faunas from Zululand and Natal, South Africa. The ammonite Subfamily Stoliczkaiinae Breistroffer, 1953
in African Natural History - Vol. 9 - Iziko Museums, Cape Town
p 2, fig 1A–L, 2Q–V, 3, 4, 5 - lien

2007. Bulot, L., G., Robert, E., Jaillard, E. & Kennedy, W., J.
The Albian ammonites successions of the Subandean zone of Ecuador
in Cuadernos del Museo Geominero - n° 8 - Instituto Geológico y Minero de España, Madrid
p 59, 60, fig 3 - lien

2006. Fischer, J.-C. & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume IV - Céphalopodes crétacés
Backhuys Publishers, Leiden, Pays-Bas
p 107, pl 46

1998. Matrion, B., Dubus, B. & Touch, R.
Le genre Neophlycticeras (Spath, 1922) dans l’Albien de l’Aube et du Boulonnais
in Bulletin de l’Association Géologique Auboise - n° 19 - Association Géologique Auboise
p 19, pl 1, 2

1996. Wright, C., W., Callomon, J., H. & Howarth, M., K.
Treatise on Invertebrate Paleontology - Part L : Mollusca 4 Revised - Volume 4 : Cretaceous Ammonoidea
Roger L. Kaesler - Geological Society of America
p 147, pl 114

1994. Kennedy, W., J. & Delamette, M.
Lyelliceratidae and Flickiidae (Ammonoidea) from the Upper Albian of the Helvetic Shelf (Western Alps, France and Switzerland)
in Journal of Paleontology - 68 (6) - Paleontological Society
p 1267, fig 4

1970. Renz, O.
Über die Gattungen Parengonoceras Spath, Knemiceras Böhm und Neophlycticeras Spath (Ammonoidea) aus den Anden Venezuelas
in Eclogae geol. Helv. - Vol. 63/3 - Birkaüser Verlag, Basel
p 1054, pl 12 (cf.) - lien

1965. Casey, R.
A Monograph of the Ammonoidea of the Lower Greensand - Part VI
The Palaeontographical Society
p 462 (Neophlycticeras (N.) brottianum (d’Orbigny)), p 462 (=Neophlycticeras (N.) gibbosum Spath), p 462, fig 173a (=Neophlycticeras (Eotropitoides) jayeti Breistroffer)

1931. Spath, L., F.
A Monograph of the Ammonoidea of the Gault - Part VIII
The Palaeontographical Society, London
p 324, pl XXXI, XXXII (var. gibbosa)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 21 mai 2018 - Fiche générée le 20 juin 2018 - 1ère publication le 16 août 2007