Ammonites et autres spirales - Liosphinctes gr. plicatilis  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Liosphinctes gr. plicatilis

Liosphinctes gr. plicatilis (Sowerby 1817)

Étage

Oxfordien (-154 à -146 millions d'années) moyen

Localité

Côte-D’Or - France

Dimensions

Diamètre = 11,6 cm (4.57 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu qui tend vers Liosphinctes laevipickeringius (Arkell, 1939).

Espèce attribuée à Perisphinctes (Arisphinctes) avant Glowniak, 2002. Index de zone à la base de l’Oxfordien moyen. Elle a été diversement interprétée par les auteurs "anciens".

Classification

Genre :

Liosphinctes Buckman 1925

Coquille discoïde constrictée, section du tour ovale à ovale-élevée, rarement subrectangulaire dans le phragmocône. Faiblement évolute dans les tours internes à évolute dans les tours adultes. Côtes majoritairement bifurquées, occasionnellement divisées en 3 ou 4 secondaires, rarement paradischizotomes, auxquelles s’ajoutent 1 ou 2 intercalaires. Point de division situé à 3/5 ou 4/5 de la hauteur. Chambre d’habitation à côtes ombilicales mousses et lisse sur la partie supérieure du flanc et le ventre.

Sous-famille :

Perisphinctinae Steinman 1890

Callovien sup. à Tithonien inf.
Dans la sous-famille Perisphinctinae sont regroupés les genres les plus proches de Perisphinctes. Beaucoup en sont considérés comme des sous-genres.

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2012. Pandey, D., K., Alberti, M. & Fürsich, F., T.
Ammonites of the genus Perisphinctes Waagen, 1869 from the oxfordian of Kachchh, western India
in Revue de Paléobiologie - Muséum d’Histoire Naturelle de la ville de Genève
p 508, pl X, fig 1-8 (=Perisphinctes (Liosphinctes) plicatilis (J. SOWERBY, 1817)) - lien

2003. Zeiss, A.
The Upper Jurassic of Europe: its subdivision and correlation
in Geological Survey of Denmark and Greenland Bulletin - 1 - Geological Survey of Denmark and Greenland (GEUS)
p 80, 82-85 - lien

2002. Glowniak, E.
The ammonites of the family Perisphinctidae from the Plicatilis Zone (lower Middle Oxfordian) of the Polish Jura Chain (Central Poland); their taxonomy, phylogeny and biostratigraphy
in Acta Paleontologica Romaniae - Vol. 52 (2002), No 3 - Societatea Paleontologilor din Romania
p 347, pl 16, 17 - lien

2001. Gygi, R.
Perisphinctacean ammonites of the type Transversarium Zone (Middle Oxfordian, Late Jurassic) in northern Switzerland
in Mémoires suisses de paléontologie - Schweizerische Paläontologische Abhandlungen - Memorie svizzere di paleontologia - Vol. 122 - Basel, Switzerland : Birkhauser
p 22, fig 25-26 (=Perisphinctes (Arisphinctes) plicatilis), p 23, fig 27-29 (cf.), p 25, fig 30-31 (aff.)

1997. Bourseau, J.-P.
L’Oxfordien moyen à nodules des "Terres Noires" de Beauvoisin (Drôme)
in Nouvelles archives du Museum d’Histoire Naturelle de Lyon - fasc. 15 - Ville de Lyon
p 66, pl 5 (Perisphinctes (Arisphinctes) cf. plicatilis)

1997. Cariou, E., Enay, R., Atrops, F.; Hantzpergue, P., Marchand, D. & Rioult, M.
Oxfordien
in Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen - Chap. 9 - ELF Exploitation Production
p 82

1995. Branger, P., Nicolleau, P. & Vadet, A.
Les Ammonites et les Oursins de l’Oxfordien du Poitou
Musées de la Ville de Niort et A.P.G.P. Poitou-Charentes-Vendée
p 34, pl 3 (Perisphinctes (Arisphinctes) plicatilis)

1983. Meléndez, G.
Perisphinctes plicatilis (Sowerby, 1818) in Mallada 1885 : la transmission de un error historico (pre-print)
p 1-9, pl I (?)

1966. Enay, R.
L’Oxfordien dans la moitié sud du Jura français - Tome II
in Nouvelles archives du Museum d’Histoire Naturelle de Lyon - Fascicule VIII - Ville de Lyon
p 416, pl 19 (Perisphinctes (Arisphinctes) plicatilis)

1964. Maubeuge, P., L.
La zone à Arisphinctes plicatilis à la lumière de la moitié est du Bassin de Paris - Le problème de la limite Oxfordien-Argovien au sens français
in Colloque du Jurassique, Luxembourg 1962 - Comptes rendus et Mémoires - Institut Grand-Ducal, Section des Sciences Naturelles, Physiques et Mathématiques
p 587, pl I (?)

1935-1948. Arkell, W., J.
Ammonites of the english corallian beds
The Palaeontographical Society
p 145, pl XXIX, fig 1, 3 (Perisphinctes (Arisphinctes) plicatilis), fig 2 (non)

1924. Spath, L., F.
On the Blake Collection of Ammonites from Kachh, India
in Memoirs of the Geological Survey of India - Vol. IX, Memoir No. 1 - Geological Survey of India, Calcutta
p 14, 25

1898. Riaz (de), A.
Description des ammonites des couches à Peltoceras transversarium (Oxfordien supérieur) de Trept (Isère)
Géorg & Cie (Lyon, Genève, Bâle) & Masson et Cie (Paris)
p 9, pl I-V (non)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 26 juillet 2015 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 17 juin 2007