thumbnail  Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Rabenjanaharyella) rhomboidalis thumbnail  Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Rabenjanaharyella) rhomboidalis

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pseudoschloenbachia (Rabenjanaharyella) rhomboidalis

Pseudoschloenbachia (Rabenjanaharyella) rhomboidalis Collignon 1969

Étage

Campanien (-83 à -72 millions d'années) inférieur

Localité

Région Menabe - Madagascar

Dimensions

Diamètre = 14,5 cm (5.71")

Commentaire

Individu un peu moins massif que le type et à section moins losangique, mais quasiment superposable à l’individu 2222 de Collignon (1969, p 170, pl DLXXXIII), à une symétrie près.

Espèce type du sous-genre. Zone à Menabites boulei.

Classification

Sous-genre :

Rabenjanaharyella Collignon 1969

Campanien inf.
Forme robuste à section plus ou moins triangulaire et à côtes grossières, falcoïdes, naissant seules ou par paires de très gros tubercules ombilicaux. Chambre d’habitation ornée de fines costules.

Genre :

Pseudoschloenbachia Spath 1921

Santonien inf. à Campanien inf.
Taille petite à moyenne. Enroulement plus ou moins évolute. Flancs typiquement parallèles et ventre tectiforme. Tubercules ombilicaux bien différenciés. Côtes sinueuses et divisées. Les formes les plus récentes développent des sections quadratiques, renflées, cordées ou lancéolées. Les côtes et tubercules peuvent se renforcer avec la croissance ou au contraire disparaître. Les côtes peuvent également se transformer brutalement en fines costules.

Famille :

Muniericeratidae Wright 1952

Turonien inférieur à Campanien inférieur.
Formes modérément involutes à section de tour plus ou moins fastigiée (ventre "en cime de sapin"). Les côtes sont généralement sinueuses avec une tendance à la tuberculation ombilicale et latéro-ventrale. Des tubercules latéraux peuvent aussi exister.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Valanginien supérieur à Maastrichtien supérieur.
Formes à tours de section généralement ronde ou ovale, mais parfois lancéolée ou carénée. Ornementation communément inexistante où formée de faibles côtes, mais certains genres et certaines familles sont fortement costulés et tuberculés. Les constrictions sont communes. Les sutures sont simples à complexes, à lobe suspensif rétracté ou non, lobe latéral symétrique ou trifide asymétrique chez pratiquement tous les groupes. Dimorphisme prononcé. Les macroconques ont une ouverture simple. Les microconques portent des apophyses ou un rostre chez la plupart des familles. Les apophyses semblent absentes chez les Pachydiscidae.

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1969. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar (Ammonites) - Fascicule XV (Campanien inférieur)
Service Géologique Tananarive - Ministère de l’Industrie et des Mines - République Malagasy
p 166, 167, 170, pl DLXXXII, DLXXXIII

1957. Moore, R., C.
Treatise on Invertebrate Paleontology. Part L. Mollusca 4. Ammonoidea.
Geological Society of America
p 111, pl 84

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 21 mai 2018 - Fiche générée le 20 juin 2018 - 1ère publication le 2 décembre 2006