Ammonites et autres spirales - Scaphites villoutreysi

Scaphites villoutreysi Thomel 1972

Étage

Cénomanien (-96 à -92 millions d'années) moyen

Localité

Alpes-De-Haute-Provence - France

Dimensions

Longueur = 2 cm (.79")

Commentaire

Je cite Thomel (1980, note de bas de page 193) : "Cette espèce est largement répandue dans la partie orientale des Alpes-de-Haute-Provence où elle avait été jusqu’alors confondue, par les auteurs, avec S. obliquus SOW. S. villoutreysi THOMEL se distingue du type de SOWERBY par sa coquille plus courte et trapue, sa hampe fortement renflée, sa costulation extrêmement régulière, sans la moindre ébauche de tubercule à la limite des flancs et de la région ventrale."
Soit.

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Scaphites obliquus

Scaphites equalis

Scaphites obliquus

Classification

Genre :

Scaphites Parkinson 1811

Albien sup. à Campanien
Formes comprimées à très renflées. Spire plus ou moins involute. Tours initiaux en contact. Hampe courte à moyenne. retour de crosse non dirigé vers la spire. Ouverture constrictée à colerette commune, portant une longue apophyse dorsale chez certaines espèces. Côtes de la spire alternant généralement longues et courtes, ou divisées. Côtes de la hampe simples ou divisées, généralement à partir d’un tubercule latéro-ventral. Tubercules ombilicaux et latéro-ventraux pouvant être présents sur la hampe et la crosse.

Sous-famille :

Scaphitinae Gill 1871

Albien sup. à Maastrichtien sup.
Groupe potentiellement polyphylétique constitué de deux lignées convergentes : l’une (Eoscaphites, Scaphites pars., Hoploscaphites, etc.) probablement issue des Worthoceras albiens, l’autre (Scaphites pars., Clioscaphites et un groupe de genres endémiques nord-américains) pouvant être issue de Yezoites infra-turoniens d’Amérique du Nord.
Microconques sans apophyses ou seulement dorsales. Rebord interne de la hampe généralement concave et fermant moins l’ombilic que chez le macroconque.

Famille :

Scaphitidae Gill 1871

Albien supérieur à Maastrichtien.
Scaphitoidea très dimorphiques, avec ou sans apophyses chez les microconques. Le bord interne de la hampe a tendance à masquer l’ombilic des macroconques.

Super-famille :

Scaphitoidea Meek 1876

Albien supérieur à Maastrichtien.
Formes enroulées en spirale lâche à serrée, suivie d’une hampe longue à courte et d’une crosse terminale qui peut envelopper la spire. L’ornementation est variable, de pratiquement absente jusqu’à présenter de fortes côtes et plusieurs rangées de tubercules. Les sutures quinquélobées chez les formes anciennes deviennent ensuite quadrilobées, mais présentent des "pseudolobes" chez les genres les plus récents, correspondant à des lobes auxiliaires au sein de la selle U/L. Le lobe latéral est bifide ou trifide.

Sous-ordre :

Turrilitina Beznosov & Mikhailova 1983

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1992. Thomel, G.
Ammonites du Cénomanien et du Turonien du Sud-Est de la France
Serre
Tome I - pl 10, 11

1980. Thomel, G.
Ammonites
Serre
p 193

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 19 février 2018 - Fiche générée le 21 avril 2018 - 1ère publication le 19 septembre 2006