thumbnail  Ammonites et autres spirales - Abrytusites thieuloyi thumbnail  Ammonites et autres spirales - Abrytusites thieuloyi

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Abrytusites thieuloyi

Abrytusites cf. thieuloyi Vasicek & Michalik 1969

Étage

Hauterivien (-123 à -117 millions d'années) inférieur

Localité

Hautes-Alpes - France
Hautes-Alpes

Dimensions

Diamètre = 10 cm (3.94")
Epaisseur à l’ouverture = 3,1 cm (1.22")

Commentaire

Zone à loryi. Sous-zone à jeannoti probable. Individu issu du même bloc que cet Olcostephanus.

Classification

Genre :

Abrytusites Nikolov & Breskovski 1969

Hauterivien à Barrémien
Formes renflées et constrictées. Côtes plutôt épaisses naissant irrégulièrement, seules ou par paires, de faibles bullae ombilicales. Tours internes ressemblant à Valdedorsella.

Sous-famille :

Puzosiinae Spath 1922

Hauterivien inf.à Maastrichtien inf.
Comprend les plus grandes ammonites connues. Généralement plus ou moins évolutes. Section du tour ovale à ronde. Flancs plats ou convexes, généralement à fortes constrictions au moins sur la partie externe, mais parfois lisses. Genres tardifs à sutures finement découpées, à lobe suspensif fortement rétracté. Genres primitifs assez uniformes, à sutures simples et lobe suspensif moins rétracté.

Famille :

Desmoceratidae Zittel 1895

Hauterivien inf. à Maastrichtien sup.
Formes généralement de section arrondie ou ovale, mais parfois lancéolées ou carénées. L’ornementation est lisse, ou tout au moins faible. Les constrictions sont communes. Le dimorphisme sexuel est prononcé : les macroconques ont une ouverture simple ; les microconques ont souvent des apophyses et un rostre.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Valanginien supérieur à Maastrichtien supérieur.
Formes à tours de section généralement ronde ou ovale, mais parfois lancéolée ou carénée. Ornementation communément inexistante où formée de faibles côtes, mais certains genres et certaines familles sont fortement costulés et tuberculés. Les constrictions sont communes. Les sutures sont simples à complexes, à lobe suspensif rétracté ou non, lobe latéral symétrique ou trifide asymétrique chez pratiquement tous les groupes. Dimorphisme prononcé. Les macroconques ont une ouverture simple. Les microconques portent des apophyses ou un rostre chez la plupart des familles. Les apophyses semblent absentes chez les Pachydiscidae.

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1995. Reboulet, S.
L’évolution des ammonites du Valanginien-Hauterivien inférieur du bassin vocontien et de la plate-forme provençale (Sud Est de la France) - Relations avec la stratigraphie séquentielle et implications biostratigraphiques
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N° 149 - 1995 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 162, pl 32

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 1er août 2018 - Fiche générée le 28 août 2018 - 1ère publication le 9 mai 2006