thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cardoti thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cardoti thumbnail  Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cardoti

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Subgrossouvria cardoti

Subgrossouvria cardoti (Petitclerc 1915) (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) inférieur

Localité

Maine-Et-Loire - France
Maine-Et-Loire

Dimensions

Diamètre = 9,7 cm (3.82")
Hauteur/Diamètre = 27%
Ombilic/Diamètre = 51%

Commentaire

Phragmocône incomplet.

Espèce signalée dans l’horizon à Rehmannia grossouvrei dans le Poitou (Callovien inférieur), signalée en province sub-boréale (Angleterre).
Atteint un diamètre d’au moins 200 mm avec une loge d’habitation occupant jusqu’à 280°. Evolute. Section arrondie dans les tours internes et moyens, devenant comprimée par la suite. Côtes primaires élevées et pincées dès le nucleus, constrictions larges et profondes, côtes primaires proverses et secondaires radiales ou infléchies en arrière. S. cardoti ressemble à S. recuperoi (Gemmellaro), mais, à diamètre égal, est moins épaisse alors que la costulation primaire est plus forte, plus pincée, moins dense et les constrictions plus profondes. [d’après Cox, 1988, Mangold, 1970]

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Subgrossouvria cardoti

Classification

Genre :

Subgrossouvria Spath 1924

Bathonien moy. à Callovien sup.
Genre à l’origine macroconque. Certains microconques non rattachés à leur dimorphe macroconque sont rangés parmi les Grossouvria du groupe evexa-sulcifera.
Macroconque de taille moyenne à grande, à péristome simple. Section arrondie, déprimée ou réniforme. Tours internes et moyens très évolutes. Constrictions nettes. Côtes primaires serrées, dichotomes, d’abord fines et denses, puis fortes, pincées et espacées après une constriction. Côtes secondaires assez fortes, persistant jusqu’à l’ouverture ou disparaissant en fin de loge d’habitation. Sutures simples à éléments larges. Grand lobe suspensif. Petits microconques, à apophyses, constrictions sur le phragmocône, parabolae, côtes primaires radiales ou proverses, serrées et dichotomes sur le phragmocône, denses et non épaissies sur la loge d’habitation. Côtes secondaires rétroverses et délicates.

Sous-famille :

Grossouvriinae Spath 1931

Bathonien moy. à Callovien sup.
Dérivent probablement de formes voisines de Wagnericeras. Pas de stade "zigzag". Présence de parabolae discrètes et cantonnées sur les premiers tours des macroconques, elles sont mieux marquées chez les microconques. Différenciation précoce et parfois très marquée entre les côtes primaires et les côtes secondaires. Suture cloisonnaire simple. Selle latérale large, lobe latéral peu profond et symétrique, lobe suspensif toujours faiblement rétracté. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1995. Mönning, E.
Der Macrocephalen Oolith von Hildesheim
Roemer-Museum und Autoren
cf. p 64, pl 12, fig 1 (=Choffatia (Subgrossouvria) cf. cardoti PETITCLERC 1915))

1991. Page, K., N.
Ammonites
in Fossils of The Oxford Clay - Chapter 4 - The Palaeontological Association
p 121, pl 20, fig 3, pl 22, fig 1 (=Homoeoplanulites cardoti (PETITCLERC))

1988. Cox, B., M.
English Callovian (middle Jurassic) Perisphinctid ammonites
in Monograph of the Palaeontographical Society - No 575, issued as part of Volume 140 for 1986 - The Palaeontographical Society - London
p 29, pl 9, fig 2, 3, pl 10, fig 1 (=Choffatia cardoti (PETITCLERC, 1915))

1980. Cariou, E.
L’étage Callovien dans le Centre-Ouest de la France
Université de Poitiers
p 17 (=Choffatia (Subgrossouvria) cardoti (GEMM. (sic))

1970. Mangold, C.
Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N°41 - Fascicule 2 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 162 (=P. cardoti PETITCLERC)

1951-1958. Arkell, W., J.
Monograph of the English Bathonian Ammonites
The Palaeontographical Society
Part VIII (1958) - p 222 (=Grossouvria cardoti PETITCLERC sp.)

1938. Arkell, W., J.
The Ammonite succession at the Woodham Brick Company’s Pit, Akeman Street Station, Buckinghamshire, and its bearings on the classification of the Oxford Clay
in The Quarterly Journal of the Geological Society of London - Volume XCV - Longmans, Green & Co. Ltd.
non p 179 (non Grossouvria (Poculisphinctes) cardoti (PETITCLERC) ; =Choffatia [Poculisphinctes] poculum (LECKENBY))

1932. Corroy, G.
Le Callovien de la bordure orientale du Bassin de Paris - Mémoires pour servir à l’explication de la carte géologique détaillée de la France
Ministère des Travaux Publics
p 141, pl 24 (=Perisphinctes cardoti)

1915. Petitclerc, P.
Essai sur la faune du Callovien dans le département des Deux-Sèvres et, plus spécialement, de celle des environs de Niort
Louis Bon, Vesoul
p 64, pl 5, fig 2 (=Perisphinctes cardoti nov. sp.) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 14 novembre 2019 - Fiche générée le 14 novembre 2019 - 1ère publication le 12 décembre 2004