Ammonites et autres spirales - Grossouvria sp.   Ammonites et autres spirales - Grossouvria sp.  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Grossouvria sp.

Grossouvria sp.

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) inférieur

Localité

Vendée - France

Dimensions

Diamètre = 3,3 cm (1.30 inches)
Longueur de l’apophyse = 2,3 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu microconque ayant développé de longues apophyses jugales. Sa cousine, de la même espèce, n’a pas fait aussi encombrant, mais présente des noeuds paraboliques plus nets, en contrepartie.

Classification

Genre :

Grossouvria Siemiradzki 1898

Bathonien moy. à Callovien sup.
Deux groupes, issus des Wagnericeras, se présentent comme étant respectivement microconques des Subgrossouvria et des Choffatia. Il s’agit des groupes evexa-sulcifera et kontkiewiczi-variabilis.
Petite taille adulte. Côtes secondaires rétroverses et délicates. Côtes primaires denses et non épaissies sur la loge d’habitation. Port d’apophyses latérales. Sutures simples.
Le groupe evexa-sulcifera présente des constrictions sur le phragmocône, des formations paraboliques, des côtes primaires radiales ou proverses, serrées et dichotomes sur le phragmocône.
Le groupe kontkiewiczi-variabilis n’a pas de constrictions. Ses noeuds paraboliques sont plus forts. Ses côtes primaires sont fortes et proverses sur le phragmocône.

Sous-famille :

Grossouvriinae Spath 1931

Bathonien moy. à Callovien sup.
Dérivent probablement de formes voisines de Wagnericeras. Pas de stade "zigzag". Présence de parabolae discrètes et cantonnées sur les premiers tours des macroconques, elles sont mieux marquées chez les microconques. Différenciation précoce et parfois très marquée entre les côtes primaires et les côtes secondaires. Suture cloisonnaire simple. Selle latérale large, lobe latéral peu profond et symétrique, lobe suspensif toujours faiblement rétracté. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1980. Cariou, E.
L’étage Callovien dans le Centre-Ouest de la France
Université de Poitiers
p 18

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 15 avril 2008 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 14 décembre 2003