Ammonites et autres spirales - Binatisphinctes giganteus (M)  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Binatisphinctes giganteus (M)

Binatisphinctes giganteus Gérard & Contaut 1936 (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Maine-Et-Loire - France

Dimensions

Diamètre max. = 16,5 cm (6.50 inches)
Epaisseur mesurable = 3,5 cm
au diamètre de = 14,3 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Zone à athleta. Sous-zone à trezeense. Horizon à leckenbyi.

La diagnose originale parle d’une coquille discoïdale comprimée à ombilic moyen. Tours plus hauts qu’épais recouvrant le 1/3 du tour précédent. Flancs plats. Côtes primaires serrées dans les premiers tours allant en s’espaçant régulièrement. Elles sont ainsi très larges et épaisses sur les gros individus (jusqu’à 60 cm). Elles se bifurquent aux 2/3 de la hauteur du flanc (de sorte que l’ombilic ne montre que les primaires) et des intercalaires peuvent s’ajouter. Les côtes sont interrompues sur le ventre.

Classification

Genre :

Binatisphinctes Buckman 1920

Callovien moy. à sup.
Tours internes de section circulaire portant des côtes tranchantes simples et bifurquées. Sur les tours externes les côtes deviennent graduellement distantes. Le macroconque porte une ornementation et une section de type "pseudopeltoceratoïde". Généralement, il existe une bande ventrale lisse.

Sous-famille :

Grossouvriinae Spath 1931

Bathonien moy. à Callovien sup.
Dérivent probablement de formes voisines de Wagnericeras. Pas de stade "zigzag". Présence de parabolae discrètes et cantonnées sur les premiers tours des macroconques, elles sont mieux marquées chez les microconques. Différenciation précoce et parfois très marquée entre les côtes primaires et les côtes secondaires. Suture cloisonnaire simple. Selle latérale large, lobe latéral peu profond et symétrique, lobe suspensif toujours faiblement rétracté. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1988. Cox, B.M.
English callovian (middle jurassic) Perisphinctid ammonites
in Monograph of the Palaeontographical Society - No 575, issued as part of Volume 140 for 1986 - The Palaeontographical Society - London
p 41

1980. Cariou, E.
L’étage Callovien dans le Centre-Ouest de la France
Université de Poitiers
p 23

1970. Mangold, C.
Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N°41 - Fascicule 2 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 199, 200

1936. Gérard, Ch. & Contaut, H.
Les ammonites de la zone à Peltoceras athleta du centre-ouest de la France - Mémoires de la Société Géologique de France - no 20
Société Géologique de France
p 62, pl XIII

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 24 juillet 2007 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 26 novembre 2003