Ammonites et autres spirales - Taramelliceras taurimontanum (?M)   Ammonites et autres spirales - Taramelliceras taurimontanum (?M)  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Taramelliceras taurimontanum (?M)

Taramelliceras taurimontanum (Erni 1934) (?M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Maine-Et-Loire - France

Dimensions

Diamètre = 5 cm (1.97 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Horizon à leckenbyi. Individu adulte ayant atteint la taille maximum de l’espèce (ou de sa forme microconque s’il s’agit d’un microconque, cet aspect étant encore discuté) et assez conforme à la diagnose. La variabilité intra-spécifique est assez limitée.

Coquille épaisse, globuleuse dans les tours internes. Côtes denses, biconcaves, réunies en faisceaux bifurqués ou trifurqués. Les côtes primaires, de force inégale, généralement épaissies au point de subdivision, sont les + saillantes sur le phragmocône. La loge d’habitation, à costulation soudain renforcée, est trituberculée à l’origine, au maximum sur 1/4 de tour, avec une rangée de tubercules médio-ventraux punctiformes encadrée de chaque côté par 8 à 9 clavi latéro-ventraux , crêtés, non symétriques.

Classification

Genre :

Taramelliceras Del Campana 1905

Callovien moy. à Kimméridgien inf.
Formes involutes, robustes, à large ventre mousse. Généralement très ornées, avec des clavis latéro-ventraux fréquent et une rangée de crénelures ou tubercules siphonaux punctiformes. Chez beaucoup d’expèces, les côtes préalablement divisées se rejoignent sur les clavis latéro-ventraux, formant une boucle.

Sous-famille :

Taramelliceratinae Spath 1928

Callovien moy. à Tithonien.
Oppeliidae souvent ornés, de taille petite, voire naine, à moyenne, sans sillon mi-latéral, à costulation couvrant l’ensemble du flanc et un développement varié de carènes crénelées ou lisses et de clavis latéro-ventraux.

Famille :

Oppeliidae Douvillé 1890

Bajocien inf. à Hauterivien.
Comprimés à oxycônes. Involutes. Fort dimorphisme sexuel. Macroconques à côtes primaires distantes, falcoïdes à falciformes, puis devenant lisses. Ouverture simple. Sutures denses et complexes (sauf chez les Clydoniceratinae), à lobes profondément incisés, décroissant linéairement en taille du ventre au dos. Microconques à apophyses très développées.

Super-famille :

Haploceratoidea Zittel 1884

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2004. Courville, P. & Crônier, C.
Le Callovien et l’Oxfordien à Latrecey-Ormoy-sur-Aube (Haute-Marne)
in Bulletin de l’Association Géologique Auboise - n° 24-25 - Association Géologique Auboise
pl 2 (gr.)

1999. Bonnot, A., Marchand, D. & Neige, P.
Les Oppeliidae (Ammonitina) de l’horizon à Collotiformis (Callovien supérieur, zone à Athleta) de la région dijonnaise (Côte-d’Or, France)
in Annales Paléontologiques - 85, 4 - Elsevier SAS
p 13, pl III

1987. Cariou, E. & Sequeiros, L.
Les Taramelliceras du Callovien : découverte de formes ancestrales et origine progénétique présumée à partir du genre Paralcidia
in Géobios - no 20, fasc. 4 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 501, pl 1

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 24 juillet 2007 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 26 septembre 2003