Ammonites et autres spirales - Stoliczkaiella (S.) clavigera  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Stoliczkaiella (S.) clavigera

Stoliczkaiella (S.) clavigera (Neumayr 1875)

Étage

Albien (-108 à -96 millions d'années) supérieur

Localité

Alpes-Maritimes - France

Dimensions

Diamètre max. = 10,1 cm (3.98 inches)
Epaisseur mesurable = 3,2 cm
au diamètre de = 8,4 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Sommet de la zone à dispar.
Cet individu diffère du type par la non-tendance à l’effacement des côtes sur le tiers interne du flanc et leur moindre épaississement au passage du ventre. En revanche, il y a des points communs dans la taille et la livrée générale. De plus, la population du gisement a été étudiée et n’offre pas d’alternative utilisable. Je ne vois pas de raison de le rattacher à une autre espèce.

Classification

Sous-genre :

Stoliczkaiella Cooper 2012

Albien sup.
Stoliczkaiella Cooper, 2012, remplace Stoliczkaia Neumayr, 1875, qui est un homonyme primaire mineur de Stoliczkaia Jerdon, 1870, un serpent Colubridae.
Ventre plat ou arrondi, excepté chez le jeune. Les tubercules latéro-ventraux et siphonaux présents chez le jeune ne persistent normalement pas. Les côtes s’estompent ou pas sur la loge d’habitation.

Genre :

Stoliczkaiella Cooper 2012

Albien sup. à Cénomanien inf.
Stoliczkaiella Cooper, 2012, remplace Stoliczkaia Neumayr, 1875, qui est un homonyme primaire mineur de Stoliczkaia Jerdon, 1870, un serpent Colubridae.
Plutôt involute. Déroulement de la loge d’habitation adulte. Tours hauts, comprimés à subquadratiques. Côtes primaires droites à peu incurvées, arrondies. Intercalaires ou divisions nombreuses. Initialement fines, les côt es de certaines espèces grossissent subitement avec l’âge, puis s’estompent (?M) ou persistent (?m). Ventre du jeune plat, fastigié ou arrondi, avec 1 à 3 tubercules qui s’effacent ensuite alors que les côtes s’épaississent à la traversée du ventre.

Sous-famille :

Stoliczkaiellinae Cooper 2012

Albien sup. à Cénomanien inf.
Stoliczkaiellinae Cooper, 2012, remplace Stocliczkaiinae Breistroffer, 1953, Stoliczkaia Neumayr, 1875, étant un homonyme primaire mineur de Stoliczkaia Jerdon, 1870, un serpent Colubridae.
Convaincu par Latil (1994), je place ce taxon parmi les Acanthoceratidae, dont il constitue le tronc ancestral commun, plutôt que les Lyelliceratidae, avec qui il ne partage que quelques caractères de tuberculation et suturaux, tout en étant séparé des Lyelliceratinae par un sous-étage. La lignée Stoliczkaiellinae-Mantelliceratinae est même peut-être anagénétique. Les formes initiales à sutures très découpées suggèrent une origine chez les Desmoceratoidea.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2012. Cooper, M., R.
New names for Late Jurassic-Cretaceous ammonites
in Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen - 266/2 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung
p 185 - lien

2007. Kennedy, W., J. & Latil, J.-L.
The Upper Albian ammonite succession in the Montlaux section, Hautes-Alpes, France
in Acta Geologica Polonica - Vol. 57 (2007), No. 4 - Université de Varsovie
p 466, pl 4-6 (=Stoliczkaia (Stoliczkaia) clavigera Neumayr, 1875) - lien

2004. Kennedy, W., J.
Ammonites from the Pawpaw Shale (Upper Albian) in northeast Texas
in Cretaceous Research - 25 (2004) - Academic Press Inc. (London) / Elsevier
p 882, fig 15C, D, PT, 16AC (=Stoliczkaia (Stoliczkaia) clavigera Neumayr, 1875) - lien

1996. Gale, A., S., Kennedy, W., J., Burnett, J., A., Caron, M. & Kidd, B., E.
The Late Albian to Early Cenomanian succession at Mont Risou near Rosans (Drôme, SE France): an integrated study (ammonites, inoceramids, planktonic foraminifera, nannofossils, oxygen and carbon isotopes)
in Cretaceous Research - (1996) 17 - Academic Press Inc. (London) / Elsevier
p 561, fig 17-19 (=Stoliczkaia (Stoliczkaia) clavigera (Neumayr, 1875))

1994. Latil, J.-L.
The Dispar Zone in South-East France and comments about the biozonation of Albian in the tethyan realm: biostratigraphy and paleontology (Ammonites)
in Géologie Alpine - Mémoire H.S. n°20 - Lower Cretaceous cephalopod biostratigraphy of the Western Tethys: recent developments, regional synthesis and outstanding problems - Lab. de Géologie - Université Grenoble I
p 77, 79, pl 9, 12, 14 (=Stoliczkaia clavigera (Neumayr, 1875))

1988. Delanoy, G. & Latil, J.-L.
Découverte d’un nouveau gisement albien dans les environs de Drap (Alpes-Maritimes, France) et description d’une riche ammonitofaune d’âge albien terminal
in Géobios - No 21, fasc. 6 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 755, pl 2 (=Stoliczkaia (Stoliczkaia) clavigera Neumayr, 1875)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 29 décembre 2015 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 04 juillet 2003