thumbnail  Ammonites et autres spirales - Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps thumbnail  Ammonites et autres spirales - Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps thumbnail  Ammonites et autres spirales - Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps

Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps (Reinecke 1818) (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) moyen

Localité

Deux-Sèvres - France
Deux-Sevres

Dimensions

Diamètre = 9,8 cm (3.86")
Epaisseur à l’ouverture = 3,2 cm (1.26")

Commentaire

Forme macroconque incomplète entièrement cloisonnée. Bonne conservation de certaines épines.

Espèce majeure de la base du Callovien moyen, de l’horizon à Bannense à l’horizon à Villanyensis, couvrant en grande partie la zone du même nom.

Le macroconque est très variable, de taille moyenne à grande (300 mm), évolute, à stade initial cratériforme développé (10 à 25 mm). Sa section ovale déprimée persiste sur une partie plus ou moins grande du phragmocône, puis s’élève pour devenir rapidement subcirculaire en un demi tour. L’ornementation est vigoureuse et comporte trois stades ontogénétiques :
- stade initial à côtes généralement trifurquées, subrectilignes, élevées, anguleuses, à petits tubercules latéraux saillants, relativement robustes ;
stade adulte très long, à ornementation polyfurquée et forts tubercules pyramidaux élancés et écartés, donnant naissance à 4 à 6 côtes secondaires complétées par une ou deux intercalaires ; les côtes externes sont assez grossières, convexes et très inclinées vers l’avant ;les côtes primaires peuvent devenir assez fortement concaves vers la fin du stade ;
stade terminal court avec affaiblissement des tubercules et forte diminution de l’indice de division des côtes.
Les constrictions sont nombreuses, proverses et bien marquées. Les sutures présentent deux types, l’un à éléments massifs et lobes peu profonds, l’autre à éléments très découpés et selles élevées.

Le microconque (=Reineckeia corroyi ZEISS) est de taille moyenne à grande, très évolute, à costulation forte et saillante. Son stade initial est cratériforme jusqu’à 10 à plus de 20 mm de diamètre. Sa section est ovale déprimée sur la totalité ou la plus grande partie des tours internes et devient rapidement comprimée sur la chambre d’habitation. L’ornementation comprend trois stades :
- stade initial à côtes primaires anguleuses, subrectilignes, généralement proverses, petits tubercules robustes pyramidaux très proéminents et faisceaux majoritairement trifurqués ;
stade adulte, qui débute vers la fin du phragmocône, à côtes majoritairement bifurquées, souvent subradiales et affaiblissement des tubercules en épines lamellaires ;
stade terminal très bref, sans tubercules, à côtes un peu flexueuses.
On compte 3 ou 4 constrictions par tour, profondes, y compris sur la chambre.
[Cariou 1984]

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps

Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps

Classification

Sous-genre :

Reineckeia Bayle 1878 emend. Cariou 1984

Callovien inférieur (horizon à Proximum) à Callovien supérieur (horizon à Collotiformis).
Macroconque de grande taille, évolute, à section renflée qui se comprime sur la loge d’habitation. Stade cratériforme bien développé. Coquille entièrement tuberculée à une ou deux rangées de tubercules latéraux. Côtes primaires subdivisées vers le le tiers inférieur de la hauteur. Nucléus orné de tubercules périombilicaux proéminents, pointus, de forme pyramidale triangulaire. Ils se développent plus ou moins rapidement durant la croissance et deviennent élancés, subconiques, souvent puissants, parfois étirés en bullae. Les formes bituberculées acquièrent leur seconde rangée de tubercules latéraux tardivement et n’ont pas de tubercules siphonaux. Les constrictions sont fréquentes et creuses. Le microconque ressemble aux Rehmannia (Loczyceras), les petits tubercules latéraux du stade initial étant plus élancés, de forme pyramidale triangulaire, et les côtes parfois plus divisées (quadrifurcation possible). Le stade adulte s’orne d’une rangée latérale d’épines lamellaires ou de très petits tubercules persistant sur une partie de la loge d’habitation. [Cariou 1984]

Genre :

Reineckeia Bayle 1878 emend. Cariou 1984

Callovien inférieur (horizon à Rehmanni) à Callovien supérieur (horizon à Collotiformis).
Issu de Rehmannia au Callovien inférieur par accélération ontogénétique : réduction des stades 1 (perisphinctoïde à côtes épineuses bifurquées) et 2 (côtes minituberculées peu divisées) au profit du stade 3, très divisé à gros tubercules.
Globalement, le macroconque se trouve caractérisé par une section renflée, des tubercules forts et distants surmontés de faisceaux de côtes multidivisés. Le stade 1 disparaît au somment du Callovien inférieur et l’enroulement initial devient cratériforme. Au Callovien moyen, le stade 2 disparaît et les formes deviennent donc typiques, ainsi que très grandes pour le gr. anceps. Au sommet du Callovien moyen apparaît un stade 4 adulte à deux rangées de tubercules latéraux.

Sous-famille :

Reineckeiinae Cariou 1984

Callovien.
Formes chez lesquelles la division relativement basse des côtes au centre de la coquille, i.e. vers le 1/3 interne des flancs, est liée à l’apparition d’un stade initial cratériforme caractéristique. Lorsque le stade initial est périsphinctoïde, les côtes se subdivisent un peu au dessous de la 1/2 hauteur du tour, à la fois sur le microconque et sur une partie plus ou moins importante des tours internes du macroconque correspondant à son ornementation initiale. [Cariou]

Famille :

Reineckeiidae Hyatt 1900

Bathonien supérieur à Oxfordien moyen basal.
Formes évolutes, renflées à comprimées, à croissance de la hauteur lente à moyenne. Macroconques atteignant de grandes tailles. Microconques beaucoup plus petits et munis d’apophyses. Côtes saillantes fasciculées, monoschizotomes à dischizotomes, interrompues sur le ventre par un sillon. Au moins une rangée latérale de faibles épines lamellaires ou tubercules plus ou moins forts et élancés. Jusqu’à 3 rangées chez le macroconque, dont une ventrale. Nombreuses constrictions. Sutures très découpées à lobes profonds.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Bajocien inférieur (zone à Humphresianum) à Hauterivien supérieur-Barrémien inférieur.
Grand groupe comprenant des morphologies très variées, les plus typiques et récurrentes étant les formes planulatiformes évolutes à côtes tranchantes et divisées. Autour gravitent d’autres formes, à enroulements cadicônes, sphaerocônes, voire oxycônes, ornementation coronatiforme à grossièrement cunéiforme, aboutissant à beaucoup d’homoéomorphies internes ou externes à la super-famille. Le dimorphisme est répandu, les macroconques présentant une ouverture simple et parfois une très grande taille, les microconques pouvant être très différents, parfois nains, planulatiformes ou à enroulement excentrique, l’adulte portant, sauf exception, des apophyses jugales. La selle latérale interne n’est pas divisée par un lobe Un, sauf chez les Parkinsoniinae. [Enay & Howarth 2019, Howarth 2017]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2019. Énay, R. & Howarth, M., K.
Part L, Revised, Volume 3B, Chapter 7: Systematic Descriptions of the Perisphinctoidea
in Treatise Online - No 120 - Paleontological Institute, University of Kansas
p 58, fig 44a-c (=Reineckeia (Reineckeia) anceps (REINECKE)) - lien

2019. Touahria, A., Douas Bengoudira, F., Fagel, N., Fontaine, F. & Sebane, A.
La Formation des Argiles de Saïda (Jurassique moyen d’Algérie occidentale): biostratigraphie (ammonites) et minéralogie
in Revue de Paléobiologie - 38 ((1) - Muséum d’Histoire Naturelle de la ville de Genève
p 3, pl I, fig 1, text-fig 2 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps (REINECKE, 1818)) - lien

2017. Zadesmaeil, M., Majidifard, M., R., Vaziri, S., H. & Jahani, D.
Reineckeiidae (Ammonoidae) Family of the Dalichai Formation in Damghan Area (East Alborz), Iran
in Open Journal of Geology - Vol. 7, No 6 - Scientific Research
p 904, pl 2, fig 5 (=Reineckeia (Reineckeia ) anceps anceps (REINECKE, 1818)) - lien

2003. Majidifard, M., R.
Biostratigraphy, Lithostratigraphy, ammonite taxonomy and microfacies analysis of the Middle and Upper Jurassic of norteastern Iran - Thèse de Doctorat
Bayerischen Julius-Maximilians-Universität Würzburg
p 119, pl 7 - lien

1994. Fischer, J.-C. (coord.) & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume I - Céphalopodes jurassiques
Masson
p 149, pl 61, fig 1-3 (=Reineckeia anceps (REINECKE, 1818), macroconque)

1985. Schlegelmilch, R.
Die Ammoniten des Süddeutschen Dogger
Gustav Fischer Verlag - Stuttgart - New York
p 141, taf 56, fig 3, 4 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps (REINECKE, 1818) ; fig 4 = reproduction de Reinecke), p 142, taf 57, fig 4 (=Reineckeia (Reineckeites) corroyi ZEISS 1956)

1984. Cariou, E.
Les Reineckeiidae de la Téthys occidentale - Dimorphisme et évolution - Etude à partir des gisements du centre-ouest de la France
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - H.S. 8, fasc. 1 (texte), fasc. 2 (planches) - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 220, pl 33, fig 4, 5, pl 34, fig 1, 2, 5, pl 35, fig 1, 4, 5, text-fig 123, 126, 137, 155, 156 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps (REINECKE), forme macroconque), p 233, pl 34, fig 3, 4, pl 35, fig 2, 3, text-fig 123, 125, 138, 157, 157 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps anceps (REINECKE), forme corroyi : microconque) - lien

1978. Gabilly, J. & al.
Guide géologique "Poitou, Vendée, Charentes"
in Guides Géologiques Régionaux - Masson & Cie, éditeurs
pl II, fig 6 (=Reineckeia anceps)

1977. Dietl, G.
The Braunjura (Brown Jurassic) in Southwest Germany
in Stuttgarter Beiträge zur Naturkunde - Serie B - (Geologie und Paläontologie) - Nr. 25 - Staatliches Museum für Naturkunde, Stuttgart
pl 7, fig 3 (=Reineckeia anceps (REINECKE))

1974. Sequeiros, L.
Paleobiogeografia del Calloviense y Oxfordiense en el sector central de la zona subbetica II - Tesis doctorales de la universidad de Granada
pl VIII, fig 3, pl X, fig 2, 3 (=R. (M. Reineckeia) substeimanni LEMOINE), ?pl IX, , fig 3 (?=R. (M. Reineckeia) pseudoantipodum ELMI y MANGOLD), ?pl X, fig 1 (?= R. (M. Reineckeia) lifolensis BOURQUIN, no STEIN.), pl XI, fig 2 (non R. (M. Reineckeia) euactis STEIN.), pl XI, fig 1 (=R. (M. Reineckeia) sp. gr. R. substeimanni LEMOINE) - lien

1968. Bourquin, J.
Les Reineckéidés
in Annales Scientifiques de l’Université de Besançon - 3è série, Géologie, fasc 4 - Université de Besançon
p 44, pl X, fig 3, pl 4, fig 17 (=Reineckeites mangoldi nov. sp.), pars. p 49, pl IX, fig 1, 2, pl 6, fig 5, 6 (=Reineckeites stuebeli STEIN. subsp. corroyi (ZEISS)), p 51, pl IX, fig 3, pl 2, fig 27, pl 6, fig 11 (=Reineckeites aff. regalis SPATH), pars. p 77, pl XXVII, fig 1-3 seulement, pl 24, fig 1 (=Reineckeia substeimanni LEMOINE), pars. p 78, pl XLIX, fig 2 seulement, pl 24, fig 10 (=Reineckeia aff. substeimanni LEMOINE), p 81, pl XXXI, fig 2, pl 24, fig 7 (non Reineckeia aff. tyranniformis SPATH), p 82, pl XXXI, fig 3, pl 24, fig 3 (=Reineckeia bontei nov. sp.), pars. p 84, pl XXIX, fig 5 seulement, pl 2, fig 3, pl 23, fig 4 (non Reineckeia euactis STEIN.), pars. p 85, pl XXVIII, fig 5 seulement, pl 23, fig 7 (non Reineckeia cf. euactis STEIN.), pars. p 86, pl XLV, fig 3 (=Reineckeia sublifolensis nov. sp.), pars. p 87, pl XLVI, ?fig 2-3, pl LI, fig 1, pl 21, fig 1, 3-5, non pl XXIX, fig 1, non pl 21, fig 2, 6 (=Reineckeia lifolensis STEIN.), p 90, pl XLV, fig 1 (non Reineckeia cf. weithoferi R. DOUVILLÉ), p 91, pl XLV, fig 6, pl 21, fig 11 (=Reineckeia aff. rollieri nov. sp.), pars. p 92, pl XLVII, fig 3 seulement, pl 21, fig 8 (non Reineckeia aff. aguilerae BURCK.), p 95, pl XXX, fig 1, pl 22, fig 7 (non Reineckeia cf. coronoides BURCK.), pars. p 98, pl XLVIII, fig 1, pl 23, fig 12 (non Reineckeia aff. spinosa JEANNET), pl XXVII, fig 6 (=Reineckeia sp.)

1967. Elmi, S.
Le Lias supérieur et le Jurassique moyen de l’Ardèche (2e fascicule) - La série calcaréo-marneuse (Partie supérieure du Bathonien et Callovien)
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - 19 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 465, fig 89 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps (REINECKE)) - lien

1967. Khimshiashvili, N., G.
La faune de mollusques du Jurassique supérieur de Crimée et du Caucase [en Russe]
Académie des Sciences de la R.S.S de Géorgie, section Paléobiologie
pars. p 124, pl 12, fig 6 (=Reineckeia anceps (REIN.))

1964. Busnardo, R., Elmi, S. & Mangold, C.
Ammonites calloviennes de Cabra (Andalousie, Espagne)
in Roman, F. - Travaux du Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - Nouvelle Série - No 11 - Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon
p 61, pl III, fig 2 (=Reineckeia (Reineckeia) sp. indét.), p 62, pl III, fig 1 (=Reineckeia (Reineckeia) pseudoantipodum nov. sp.), p 62 (=R. (R.) anceps (REIN. in d’ORB.)) - lien

1958. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar - Fascicule II - Bathonien Callovien
Service Géologique Tananarive
?pl XXVIII, fig 123 (?=Reineckeia anceps REIN.)

1957. Arkell, W., J., Furnish, W., M., Kummel, B., Miller, A., K., Moore, R., C., Schindewolf, O., H., Sylvester-Bradley, P., C. & Wright, C., W.
Treatise on Invertebrate Paleontology. Part L. Mollusca 4. Ammonoidea.
Raymond C. Moore - Geological Society of America
p 312, fig 389.1 (=Reineckeia anceps (REIN.))

1956. Arkell, W., J.
Jurassic Geology of the World
Olivier & Boyd, Edinburg, London
pl 37, fig 1 (=Reineckeia anceps (REINECKE))

1952. Piveteau, J.
Traité de paléontologie
Masson et Cie
p 641, pl XIII, fig 5 (=Rein. anceps REIN.)

1951. Jeannet, A.
Die Eisen- und Manganerze der Schweiz - Stratigraphie und Palaeontologie des oolithischen Eisenerzlagers von Herznach und seiner Umgebung
in Beiträge zur Geologie der Schweiz - Geotechnische Serie - XIII. Lieferung, 5. Band
pars. p 127, taf 48, fig 1-4, taf 49, fig 1 seulement, text-fig 300, 302 seulement (=Reineckeia anceps REIN. sp.), p 130, taf 50, text-fig 306, 307 (=Reineckeia substeimanni LEMOINE), p131, textfig 308 (=Reineckeia cf. substeimanni LEMOINE), p 138, taf 59, fig 3, 4, taf 60, fig 1, 2, text-fig 333-336 (=Reineckeia indosabauda PARONA & BONARELLI),

1938. Kuhn, O.
Die Ammoniten des fraänkischen Calloviums
in Nova Acta Leopoldina - N.F. Bd. 6. Nr. 43 - Nationale Akademie der Wissenschaften
pars. p 481, taf II, fig 11 seulement (=Reineckeia anceps REIN.))

1938. Roman, F.
Les Ammonites jurassiques et crétacées
Masson
p 236, pl XXI, fig 217 (=Reineckeia anceps ZIET.)

1932. Corroy, G.
Le Callovien de la bordure orientale du Bassin de Paris - Mémoires pour servir à l’explication de la carte géologique détaillée de la France
Ministère des Travaux Publics
pars. p 117, pl XIII, fig ?1, 2, 3 (=Reineckeia anceps REINECKE sp.), p 118, pl XIII, fig 4, 5 (=Reineckeia anceps REINECKE var. liffolensis STEINMANN), pars. p 1119, pl XIV, fig 1, 2, 7 (non Reineckeia stuebeli STEINMANN)

1930. Sayn, G. & Roman, F.
Études sur le Callovien de la vallée du Rhône - II. Monographie stratigraphique et paléontologique du Jurassique moyen de la Voulte-sur-Rhône. Fascicule 2
in Roman, F. - Travaux du Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - Mémoire 5(3) - Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon
p 187, pl XIX, fig 1, 2 (=Reineckeia anceps (REINECKE) d’ORB.), p 189, pl XIX, fig 4 (=Reineckeia anceps var. antipodum (GOTTSCHE)) - lien

1928. Sayn, G., Roman, F., Aurélien Valette (Dom), R., P., Moret, L., Thiéry, P., Lambert, J. & Collignon, M.
Études sur le Callovien de la vallée du Rhône - II. Monographie stratigraphique et paléontologique du Jurassique moyen de la Voulte-sur-Rhône. Fascicule 1
in Roman, F. - Travaux du Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - Mémoire 5(2) - Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon
p 160 (=Reineckeia anceps REINECKE) - lien

1928. Spath, L., F.
Revision of the Jurassic Cephalopod fauna of Kachh (Cutch). Part III.
in Memoirs of the Geological Survey of India - Vol. IX, Memoir No. 2 - Geological Survey of India, Calcutta
p 255, pl XLIV, fig 6 (=Reineckeia anceps (REINECKE)), p 261 (=Reineckeia indosabauda PARONA and BONARELLI), p 263, pl XXVII, fig 1 (=Reineckeia smithi sp. nov.), p 269, pl XXXV, fig 5, pl XXXIX, fig 9 (=Reineckeites waageni (TILL) var. regalis nov.)

1924. Roman, F. & Brun (de), P.
Études sur le Callovien de la vallée du Rhône - Monographie de la faune callovienne de Naves près Les Vans (Ardèche)
in Roman, F. - Travaux du Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - Mémoire 5 (1) - Laboratoire de Géologie de la Faculté des Sciences de Lyon
p 101, pl X, fig 5 (=Reineckeia anceps REINECKE (in d’Orbigny)), p 104, pl XI, fig 2 (non Reineckeia frome extrême de R. greppini) - lien

1918. Petitclerc, P.
Notes sur plusieurs espèces d’ammonites nouvelles, rares ou peu connues du Callovien moyen des environs de Niort (Deux-Sèvres)
L. Bon, Vesoul
p 26, pl XVIII, fig 3, 4, pl XIX, fig 15 (=Reineckeia liffolensis STEINMANN)

1917-1919. Couffon, O.
Le Callovien du Chalet, commune de Montreuil-Bellay (M.-&-L.)
in Bulletin de la Société d’Études Scientifiques d’Angers - t. XLVII, 1917 (p 65-130), t. XLVIII, 1918 (p 225-231), t. XLIX, 1919 (p 15-17) - Société d’Études Scientifiques d’Angers
non pl XV, fig 10, pl XVII, fig 4 (non Reineckeia anceps REINECKE), ?p208, pl XV, fig 11 (?non Reineckeia kiliani PAR. et BON.)

1915. Loczy, L.
Monographie der Villányer Callovien-Ammoniten
in Geologica Hungarica - T. I, Fasc. 3-4 - Budapestini : Academia Scientarum Ungarica
p 107, taf VII, fig 1, text-fig 81, 82 (non Reineckeia rehmanni OPP.), ?pars. p 104, taf VIII, fig 1 (?=Reineckeia anceps REINECKE), pars. p 112, taf VIII, fig 2 (non Reineckeia kiliani PAR. et BONARELLI)

1915. Petitclerc, P.
Essai sur la faune du Callovien dans le département des Deux-Sèvres et, plus spécialement, de celle des environs de Niort
Louis Bon, Vesoul
pl IX, fig 4 (non Reineckeia antipodum GOTTSCHE) - lien

1912. Douvillé, R.
Études sur les Cardioceratitidés de Dives, Villers-sur-Mer et quelques autres gisements
in Mémoire de la Société Géologique de France - No. 45 - Centre National de la Recherche Scientifique
p 36, fig 33-36 (=Reineckeia anceps REIN.)

1911. Till, A.
Die Ammonitenfauna des Kelloway von Villány (Ungarn)
in Beiträge zur Paläontologie Österreichs - 024: 1 - 49 - Universität Wien. Paläontologisches und Geoogisches Institutes
pars. p 3, pl XIX, fig 1 seulement (=Reineckeia cf. anceps (REIN.)) - lien

1910. Lemoine, P.
Paléontologie de Madagascar - VIII. - Ammonites du Jurassique supérieur du cercle d’Analalava (Madagascar)
in Boule, M. - Annales de Paléontologie - Invertébrés - tome V - Masson & Cie, Paris
p 9 (=Reineckeia substeinmanni P. LEM.)

1908. Reuter, L.
Die Ausbildung des oberen Braunen Jura im nördlichen Teile der Fränkischen Alb (Ein Beitrag zur Kenntnis des Fränkischen Jurameeres). Inaugural-Dissertation zur Erlangung der Doktorwürde der hohen philosophischen
Fakultät der Friedrich-Alexanders-Universität Erlangen
p 104 (=Reineckeia anceps REIN.)

1904. Gentil, L. & Lemoins, P.
Sur les gisements calloviens de la frontière marocaine
in C. R. de l’Association Française pour l’Avancement des Sciences - 33e session - Association Scientifique de France
p 642 (=Reineckeia steinmanni n. sp.)

1897. Parona, C., F. & Bonarelli, G.
Sur la faune du Callovien inférieur (Chanasien) de Savoie
in Mémoires de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie - Quatrième Série, Tome VI - Imprimerie savoisienne, Chambéry
pars. p 159 (=Reineckeia anceps (REIN.)), p 160 (=Reineckeia indosabauda n. f.) - lien

1896. Semenov, B.
Faune des dépôts jurassiques de Mangychlak et de Touar Kyr [en Russe]
in Travaux de la Société des Naturalistes de Saint-Pétersbourg - Section de Géologie et de Minéralogie - Vol. XXIV - Université de Leningrad
non p 96, pl II, fig 4 (non Reineckeia anceps REIN.), ?p 96, pl II, fig 5 (?non Reineckeia stuebeli STEINM.)

1887. Bukowski, G.
Über die Jurabildungen von Czenstochau in Polen
in Beiträge zur Paläontologie und Geologie Österreich - Ungars und des Orients - V. Band. - Wien
p 132 (=Reineckeia lifolensis STEINM.)

1883-1885. Quenstedt, F., A.
Die Ammoniten des Schwäbischen Jura - I. Band Der Schwarze Jura (Lias)
Schweizerbart’sche Verlagshandlung (E. Koch) - Stuttgart
p 141, taf 56, fig 3, 4 (=Reineckeia (Reineckeia) anceps (REINECKE, 1818))

1878. Bayle, E.
Explication de la carte géologique de la France. Tome quatrième. Atlas, première partie : fossiles principaux des terrains
Imprimerie Nationale
pl LVI, fig 1, 3 seulement (=Reineckeia anceps REINECKE sp.) - lien

1873-1876. Waagen, W., H.
Jurassic Fauna of Kutch
in Memoirs of the Geological Survey of India - 1 (9) - Geological Survey of India, Calcutta
p 206, pl LVIII, fig 1 (non Perisphinctes rehmanni (OPPEL)), non p 207, pl LVII, fig 4, pl LIX, fig 1 (non Perisphinctes anceps (REINECKE)) - lien

1858. Quenstedt, F., A.
Der Jura
Laupp
?p 473, pl 63, fig 12, 15 (?=Ammonites anceps REINECKE), fig 16 (=Ammonites anceps carinatus QUENSTEDT)

1842-1851. Orbigny (d’), A.
Paléontologie Française. Terrains jurassiques. I. Céphalopodes
Paris
p 462, pl 166, fig 1, 2 (seuelement), pl 167, fig 1-3 (=Ammonites anceps, d’ORBIGNY)

1830-1833. Zieten (von), C., H.
Die Versteinerungen Württembergs
Stuttgart, Verlag & Lithographie der Expedition des Werkes Unssere Zeit
non pl I, fig 3 (non Ammonites anceps (REINECKE)) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 16 mai 2022 - Fiche générée le 16 mai 2022 - 1ère publication le 16 mai 2022