Ammonites et autres spirales - Peroniceras (Zuluiceras) cf. sp. nov. Ammonites et autres spirales - Peroniceras (Zuluiceras) cf. sp. nov.

Peroniceras (Zuluiceras) cf. sp. nov. Kennedy 1984

Étage

Coniacien (-88 à -87 millions d'années) moyen

Localité

Aude - France

Dimensions

Diamètre = 19 cm (7.48 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Zone à tridorsatum. Cette curieuse ammonite est un Peroniceras par ses 3 carènes continues, et un Zuluiceras par son involution et l’atténuation de l’ornementation, pas seulement due à l’érosion. Si l’aplatissement important renforce en partie l’aspect involute, il explique aussi selon moi l’exagération des carènes latérales de cet individu vraisemblablement très renflé et déjà involute à l’origine. Je penche donc pour un Zuluiceras décrit, mais non nommé, par Kennedy en 1984.

P. (Zuluiceras) sp. nov. Kennedy a été décrit à partir d’un individu particulièrement involute de la Drôme (1984), duquel a été rapproché un individu des Corbières (1995), tout deux issus de la zone à tridorsatum.

Classification

Sous-genre :

Zuluiceras Hoepen 1965

Coniacien.
Plus involute que P. (Peroniceras) et avec disparition des carènes latérales. La carène siphonale peut être dentelée. Les côtes tendent à dominer la tuberculation. Le dernier tour, chez la plupart des espèces est haut, renflé, arrondi et lisse. Sutures variables en complexité.

Genre :

Peroniceras De Grossouvre 1894

Coniacien.
De très évolute à plutôt involute. Section ovale, trapézoïdale ou carrée. Ventre portant, au moins à mi-croissance, 3 carènes entières, la siphonale étant la plus haute. Des tubercules ombilicaux réguliers, ronds ou coniques, sont reliés à des tubercules latéro-ventraux similaires et légèrement plus nombreux par des côtes courtes, droites ou légèrement incurvées, pouvant être divisées. Eléments de sutures cloisonnaires variables en taille et complexité.

Sous-famille :

Peroniceratinae Hyatt 1900

Coniacien.
Evolutes à involutes. Section du tour ovale, trapézoïdale ou subcarrée. Carène ventrale continue ou à nodosités, perdant sa connexion avec la costulation. Carènes latérales tendant à se développer jusqu’à produire un ventre tricaréné. Formes typiques à tubercules ombilicaux et latéro-ventraux reliés par une côte. Autres formes présentant jusqu’à 4 tubercules par côte.

Famille :

Collignoniceratidae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites.
Formes d’involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1995. Kennedy, W., J., Bilotte, M., & Melchior, P.
Ammonite faunas, biostratigraphy and sequence stratigraphy of the Coniacian-Santonian of the Corbières
Elf Aquitaine Production
p 417, pl 20

1984. Kennedy, W., J.
Systematic palaeontology and stratigraphic distribution of the Ammonite faunas of the french Coniacian
in Special Papers in Palaeontology - Nb 31 - The Palaeontological Association
p 86, pl 17 - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 07 mai 2016 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 23 mai 2003