Ammonites et autres spirales - Protacanthoceras sp.   Ammonites et autres spirales - Protacanthoceras sp.    

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Protacanthoceras sp.

Protacanthoceras sp.

Étage

Cénomanien (-96 à -92 millions d'années) moyen

Localité

Sarthe - France

Dimensions

Diamètre = 2,5 cm (0.98 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 1,25 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Sous-zone à costatus.
J’hésite encore à considérer plutôt ce specimen comme un morphe d’A. rhotomagense. Ses faibles tubercules siphonaux, portés par une quasi-côte ventrale m’ont fait pencher pour Protacanthoceras, mais il ne colle pas bien à la diagnose. La 4ème photo montre un A. rhotomagense de taille similaire. Comme tous mes autres petits individus du même banc, il montre de forts tubercules siphonaux bien nets.
Le caractère micromorphe de Protacanthoceras est invérifiable sur ce phragmocône.

Classification

Genre :

Protacanthoceras Spath 1923

Cénomanien moyen (zone à Costatus) à supérieur (sommet de la zone à Guerangeri).
Rameau progénétique issu d’Acanthoceras rhotomagense (Wright & Kennedy, 1980, 1987).
Taille adulte entre 15 à 50 mm. Modérément involute. Section comprimée à flancs plats à arrondie. Les côtes primaires portent des tubercules ombilicaux tranchants et, à certains stades, au moins des tubercules latéro-ventraux internes, tubercules latéro-ventraux externes et tubercules siphonaux. Des côtes intercalées ou issues de division portent ces mêmes trois types de tubercules. La tuberculation faiblit ou s’efface au voisinage du péristome adulte et les côtes deviennent larges et aplaties. Les microconques atteignent de 66 à 80% du diamètre des macroconques et leur costulation tend à être moins dense et plus saillante. Chez certaines espèces, l’ornementation faiblit sur le dernier tour. Sutures simplifiées.

Sous-famille :

Acanthoceratinae De Grossouvre 1894

Cénomanien inf. à Turonien moy.
Formes dont certaines ont des tubercules dominants et d’autres des côtes dominantes, toutes possédant des tubercules siphonaux au moins à certains stades de croissance.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1993. Kennedy, W., J. & Juignet, P.
A revision of the ammonite faunas of the type Cenomanian. 4. Acanthoceratinae (Acompsoceras, Acanthoceras, Protacanthoceras, Cunningtoniceras and Thomelites)
in Cretaceous Research - 14.2 - Academic Press Inc. (London) / Elsevier
p 169

1976. Juignet, P. & Kennedy, W., J.
Faunes d’ammonites et biostratigraphie comparée du Cénomanien du nord-ouest de la France (Normandie) et du sud de l’Angleterre
in Bulletin de la Société Géologique de Normandie et des Amis du Museum du Havre - Tome LXIII, fasc. 2 - Société Géologique de Normandie et des Amis du Museum du Havre
p 121-122, pl 29

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 15 février 2015 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 02 mai 2002