thumbnail  Ammonites et autres spirales - Procerites (Siemiradzkia) stephanovi thumbnail  Ammonites et autres spirales - Procerites (Siemiradzkia) stephanovi thumbnail  Ammonites et autres spirales - Procerites (Siemiradzkia) stephanovi

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Procerites (Siemiradzkia) stephanovi

Procerites (Siemiradzkia) stephanovi Mangold 1970 (m)

Étage

Bathonien (-164 à -160 millions d'années) inférieur

Localité

Nièvre - France
Nievre

Dimensions

Diamètre = 4,8 cm (1.89")
Epaisseur à l’ouverture = 1,3 cm (.51")
Longueur des apophyses = 1,5 cm (.59")

Commentaire

Ramené au genre Procerites, l’espèce de Mangold devient un homonyme de Procerites stephanovi HAHN 1969, dont le travail est pourtant cité dans la bibliographie de Mangold. L’espèce Siemiradzkia britanica STEPHANOV 1972 est un synonyme de Siemiradzkia stephanovi MANGOLD (Besnosov & Mitta 1993, Mangold & al. 2012...). Les auteurs n’ont apparemment pas utilisé le nom britanica en remplacement (à part Métodiev & Sapunov, 2017, mais on ne sait pas s’ils ont admis la synonymie).
Espèce de petite taille à formations paraboliques développées à tous les stades. Ornementation serrée, rétroverse sur le phragmocône, radiale sur la loge. Ressemble beaucoup à Siemiradzkia procera (von SEEBACH) par la taille, la section des tours moyens, mais possède l’ornementation parabolique de Siemiradzkia aurigera (OPPEL). [Mangold 1970]

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Procerites (Siemiradzkia) aurigerus

Classification

Sous-genre :

Siemiradzkia Hyatt 1900

Bajocien sup. (en y incluant Phaulozigzag) à Bathonien sup.
Microconque de Procerites.
Stade initial zigzag court suivi d’un stade alternant côtes simples et bifides. Présence de côtes paraboliques de persistance variable selon les espèces pouvant subsister sur la loge d’habitation. Absence presque totale de constrictions. Ouverture munie de deux longues apophyses, parfois spatulées et réfléchie. Elle est précédée d’un renforcement siphonal des côtes externes chez l’adulte.

Genre :

Procerites Siemiradzki 1898

Bathonien.
Regroupe les sous-genres macroconques (Procerites, Lobosphinctes) et microconques (Siemiradzkia, incluant Phaulozigzag, Planisphinctes).

Sous-famille :

Zigzagiceratinae Buckman 1920

Bajocien sup. à Callovien inf.
Dérivent des Leptosphinctinae à l’ouest de la Téthys.
Caractérisés par un stade zigzag (i.e. défini par Zigzagiceras zigzag), au moins sur les premiers tours, suivi généralement d’un stade à parabolae. Suture cloisonnaire très découpée. Lobe suspensif souvent rétracté. Dimorphisme sexuel prononcé marqué par la taille et le péristome. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2017. Metodiev, L. & Sapunov, I.
The ammonite zones of the Bathonian in Bulgaria
in Geologica Balcanica - 46 (2)
p 59, 60, table 1, fig g (=Siemiradzkia britanica STEPHANOV) - lien

2012. Mangold, C., Martin, A. & Prieur, A.
Les Périsphinctidés du Bathonien moyen et supérieur du Mâconnais (Saône-et-Loire, France)
in Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon - No 169 - U.F.R. des Sciences de la Terre - Université Claude Bernard - Lyon I
p 14, 35 (=Siemiradzkia stephanovi MANGOLD) - lien

1993. Besnosov, I., V. & Mitta, V., V.
Ammonites du Bajocien supérieur et du Bathonien du Caucase septentrional et d’Asie centrale [en Russe]
Institut russe de recherches géologiques pétrolifères, edition "Nedra", Moscou
p 120, pl 13, fig 5, pl 15, fig 4 (=Siemiradzkia stephanovi MANGOLD, 1970)

1981. Besnosov, N., V. & Mikhaïlova, I., A.
Systématique des Leptosphinctinae et Zigzagiceratinae méditerranéens [en Russe]
in Journal de paléontologie [en Russe] - No 3 - Institut russe des Sciences
pl VI, fig 5 (="Siemiradzkia" stephanovi MANGOLD)

1970. Mangold, C.
Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N°41 - Fascicule 2 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
p 35, pl 5, fig 5 (=Procerites (Siemiradzkia) stephanovi nov. sp.)

1951-1958. Arkell, W., J.
Monograph of the English Bathonian Ammonites
The Palaeontographical Society
Part VIII (1958) - pars p 227, pl XXXIII, fig 10 (non Siemiradzkia aff. aurigera (OPPEL))

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 11 février 2020 - Fiche générée le 11 février 2020 - 1ère publication le 28 octobre 2000