Ammonites et autres spirales - Melchiorites emerici Ammonites et autres spirales - Melchiorites emerici

Melchiorites emerici (Raspail 1831)

Étage

Aptien (-113 à -108 millions d'années) moyen

Localité

Alpes-De-Haute-Provence - France

Dimensions

Diamètre = 4 cm (1.57 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 1,6 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Merci à M. Delamette pour avoir corrigé ma détermination initiale (M. melchioris). M. emerici est une forme abondante du sommet de l’Aptien inf. et de l’Aptien moyen. M. melchioris se cantonne au Barrémien sup. et à la base de l’Aptien inf.

Espèce des zones à martini et melchioris.
Forme étroite, ombilic moyen, section ovale, plus haute que large, les flancs et le ventre sont arrondis. Ornementation inexistante jusqu’aux environs de 20 mm de diamètre, puis constituée de constrictions moyennement marquées. [Dutour, 2005]

Classification

Genre :

Melchiorites Spath 1923

Barrémien sup. à Aptien moy.
Section arrondie, subquadratique ou comprimée, à flanc convexes ou aplatis. Tours jeunes portant des constrictions sinueuses, radiales ou obliques, projetées sur le ventre. Puis apparaît une ornementation de côtes plutôt faibles en partie externe des flancs et sur le ventre. Suture à éléments auxiliaires peu ou pas rétractés.

Sous-famille :

Puzosiinae Spath 1922

Hauterivien inf.à Maastrichtien inf.
Comprend les plus grandes ammonites connues. Généralement plus ou moins évolutes. Section du tour ovale à ronde. Flancs plats ou convexes, généralement à fortes constrictions au moins sur la partie externe, mais parfois lisses. Genres tardifs à sutures finement découpées, à lobe suspensif fortement rétracté. Genres primitifs assez uniformes, à sutures simples et lobe suspensif moins rétracté.

Famille :

Desmoceratidae Zittel 1895

Hauterivien inf. à Maastrichtien sup.
Formes généralement de section arrondie ou ovale, mais parfois lancéolées ou carénées. L’ornementation est lisse, ou tout au moins faible. Les constrictions sont communes. Le dimorphisme sexuel est prononcé : les macroconques ont une ouverture simple ; les microconques ont souvent des apophyses et un rostre.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2006. Fischer, J.-C. & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume IV - Céphalopodes crétacés
Backhuys Publishers, Leiden, Pays-Bas
p 58, pl 32

2005. Dutour, Y.
Biostratigraphie, évolution et renouvellements des ammonites de l’Aptien supérieur (Gargasien) du bassin vocontien (Sud-Est de la France). Thèse de Doctorat.
Université Claude Bernard - Lyon I
p 140, pl 16

1980. Thomel, G.
Ammonites
Serre
p 122

1976. Avram, E.
Les fossiles du Flysch éocrétacé et des calcaires tithoniques des hautes vallées de la Toftana et du Tîrlung (Carpates orientales)
in Contributions à la paléontologie du Jurassique terminal et Crétacé des Carpates - Mémoires de l’Institut de Géologie et de Géophysique - Vol. XXIV - Bucarest
p 46, pl IV, fig 8 (=Melchiorites cf. emerici (RASPAIL))

1920. Fallot, M., P.
Observations sur diverses espèces de la faune du Gargasien bathyal alpin et en particulier sur la faune de Blieux
in Contribution à l’étude des céphalopodes paléocrétacés du sud-est de la France - pp 229-272 - Ministère des Travaux Publics - Imprimerie Nationale
p 249, pl III

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 01 février 2015 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 01 septembre 1998