Ammonites et autres spirales - Jeletzkytes nebrascensis

Jeletzkytes nebrascensis (Owen 1852) (m)

Étage

Maastrichtien (-72 à -65 millions d'années) supérieur

Localité

South Dakota - U.S.A.

Dimensions

Longueur = 8,85 cm (3.48")
Epaisseur à l’ouverture = 3,6 cm (1.42")

Commentaire

J. nebrascencis est index de zone dans le Maastrichtien supérieur terminal de la mer intérieure américaine, sous un faciès continental à Triceratops.

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Jeletzkytes nebrascensis

Classification

Genre :

Jeletzkytes Riccardi 1983

Campanien à Maastrichtien.
Le Treatise de Wright & al. (1996) met Jeletzkytes en synonyme avec Hoploscaphites, évitant de séparer les formes renflées du groupe nodosus. Cependant, les auteurs qui traitent de la mer intérieure américaine continuent d’utiliser Jeletzkytes.

Sous-famille :

Scaphitinae Gill 1871

Albien sup. à Maastrichtien sup.
Groupe potentiellement polyphylétique constitué de deux lignées convergentes : l’une (Eoscaphites, Scaphites pars., Hoploscaphites, etc.) probablement issue des Worthoceras albiens, l’autre (Scaphites pars., Clioscaphites et un groupe de genres endémiques nord-américains) pouvant être issue de Yezoites infra-turoniens d’Amérique du Nord.
Microconques sans apophyses ou seulement dorsales. Rebord interne de la hampe généralement concave et fermant moins l’ombilic que chez le macroconque.

Famille :

Scaphitidae Gill 1871

Albien supérieur à Maastrichtien.
Scaphitoidea très dimorphiques, avec ou sans apophyses chez les microconques. Le bord interne de la hampe a tendance à masquer l’ombilic des macroconques.

Super-famille :

Scaphitoidea Meek 1876

Albien supérieur à Maastrichtien.
Formes enroulées en spirale lâche à serrée, suivie d’une hampe longue à courte et d’une crosse terminale qui peut envelopper la spire. L’ornementation est variable, de pratiquement absente jusqu’à présenter de fortes côtes et plusieurs rangées de tubercules. Les sutures quinquélobées chez les formes anciennes deviennent ensuite quadrilobées, mais présentent des "pseudolobes" chez les genres les plus récents, correspondant à des lobes auxiliaires au sein de la selle U/L. Le lobe latéral est bifide ou trifide.

Sous-ordre :

Turrilitina Beznosov & Mikhailova 1983

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2007. Lebrun, P.
Ammonites du Crétacé - Tome II : Ancyloceratina
in Minéraux & Fossiles - Hors-Série No 22 - CEDIM
p 238

1998. Kennedy, W., J., Landman, N., H., Christensen, W., K., Cobban, W., A. & Hancock, J., M.
Marine connections in North America during the late Maastrichtian: palaeogeographic and palaeobiogeographic significance of Jeletzkytes nebrascencis Zone cephalopod fauna from the Elk Butte Member of the Pierre Shale, SE South Dakota and NE Nebraska
in Cretaceous Research - 19 - Academic Press Inc. (London) / Elsevier
p 766, fig 6-9

1997. Kennedy, W., J., Cobban, W., A. & Landman, N., H.
Maastrichtian Ammonites from the Severn Formation of Maryland
in American Museum Novitates - Nb. 3210 - American Museum of Natural History
p 26, fig 20-24

1993. Landman, N., H. & Waage, K., M.
Scaphitid Ammonites of the Upper Cretaceous (Maastrichtian) Fox Hills Formation in South Dakota and Wyoming
in Bulletin of the American Museum of Natural History - Number 215 - American Museum of Natural History, New York
p 161, pl 120-140

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 23 avril 2018 - Fiche générée le 23 avril 2018 - 1ère publication le 1 septembre 1998