thumbnail  Ammonites et autres spirales - Menuites sp. thumbnail  Ammonites et autres spirales - Menuites sp.

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Menuites sp.

Menuites sp.

Étage

Campanien (-83 à -72 millions d'années) ?

Localité

Hokkaïdo - Japon
Japon

Dimensions

Diamètre = 4,7 cm (1.85")
Epaisseur à l’ouverture = 2,6 cm (1.02")

Commentaire

Merci à Takashi Ito.

Classification

Genre :

Menuites Spath 1922

Santonien (peut-être même Coniacien) à Maastrichtien sup.
Formes très renflées à plutôt comprimées, modérément involutes, d’abord lisses et portant des constrictions, puis des bullae ombilicales apparaissent ainsi que des côtes fines, droites ou légèrement incurvées. Le macroconque est de grande taille. Ses côtes peuvent devenir plus grossières ou disparaître sur la loge d’habitation. Le microconque est petit, avec des tubercules ombilicaux et latéro-ventraux arrondis sur le tour externe. Son ouverture simple est précédée une constriction.

Famille :

Pachydiscidae Spath 1922

Albien sup. à Maastrichtien sup.
Dérivent des Desmoceratidae à l’Albien supérieur. Taille moyenne à très grande. Enroulement majoritairement involute ; section déprimée à comprimée ; hauteur importante du tour. Se distinguent des Desmoceratidae par une forte ornementation à certains stades de la croissance. Les côtes traversent généralement le ventre sans interruption et montrent au moins une tendance à la tuberculation ombilicale. Les microconques n’ont pas d’apophyses.

Super-famille :

Desmoceratoidea Zittel 1895

Valanginien supérieur à Maastrichtien supérieur.
Formes à tours de section généralement ronde ou ovale, mais parfois lancéolée ou carénée. Ornementation communément inexistante où formée de faibles côtes, mais certains genres et certaines familles sont fortement costulés et tuberculés. Les constrictions sont communes. Les sutures sont simples à complexes, à lobe suspensif rétracté ou non, lobe latéral symétrique ou trifide asymétrique chez pratiquement tous les groupes. Dimorphisme prononcé. Les macroconques ont une ouverture simple. Les microconques portent des apophyses ou un rostre chez la plupart des familles. Les apophyses semblent absentes chez les Pachydiscidae.

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2003. Niebuhr, B.
Late Campanian and Early Maastrichtian ammonites from the white chalk of Kronsmoor (northern Germany) - taxonomy and stratigraphy
in Acta Geologica Polonica - Vol. 53 (2003) - Université de Varsovie
p 264, pl 2 (M. cf. wittekindi)

1996. Wright, C., W., Callomon, J., H. & Howarth, M., K.
Treatise on Invertebrate Paleontology - Part L : Mollusca 4 Revised - Volume 4 : Cretaceous Ammonoidea
Roger L. Kaesler - Geological Society of America
p 105, pl 81

1993. Kennedy, W., J. & Hancock, J., M.
Upper Maastrichtian ammonites from the marnes de Nay between Gan and Rébénacq (Pyrénées-Atlantiques), France
in Géobios - no 26, fasc. 5 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 582-590 (M. fresvillensis)

1980. Thomel, G.
Ammonites
Serre
p 127 ("Anapachydiscus wittekindi")

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 16 août 2018 - Fiche générée le 16 août 2018 - 1ère publication le 1er septembre 1998